Tessa Worley : " Aller chercher une victoire "

le , mis à jour à 10:53
0
Tessa Worley : " Aller chercher une victoire "
Tessa Worley : " Aller chercher une victoire "

Après une saison dernière difficile suite à un retour de blessure à un genou, Tessa Worley aborde la saison de Coupe du monde avec de l'ambition, et un physique retrouvé. Une saison où elle aura une carte à jouer en l'absence de plusieurs grands noms, qui ont raccroché les skis.

Tessa Worley, quel bilan tirez-vous de la saison passée ?
J’en fais un bilan plutôt positif malgré les résultats qui ne parlent pas forcément, qui ne montrent pas le positif. C’est sûr que c’est en-dessous de ce que j’espérais en termes de résultats mais j’ai énormément appris de tout ça, j’ai énormément appris sur moi-même. C’était mon retour après la blessure et ça n’a pas forcément été très facile. J’ai voulu prendre mon temps pour vraiment construire une base très solide pour la suite. Les choses se sont faites tranquillement et il y a beaucoup de choses à retenir, donc je suis très contente. 

Vous avez dit que vous aviez changé quelque chose dans votre préparation, dans la manière d’aborder la saison dernière car vous reveniez de blessure. Avez-vous changé quelque chose pour aborder cette nouvelle saison ?
Non, finalement pas grand-chose. Ma préparation de l’année passée a forcément été différente puisqu’elle a été un peu bouleversée par cette reprise qui a été un peu plus tardive que d’habitude. Physiquement, je n’ai pas retrouvé mon niveau tout de suite, ça a été un peu plus sur le tard. Finalement, ces deux préparations m’ont permises d’être aujourd’hui prête, en très bonne forme physique. Je suis prête à commencer une nouvelle saison donc très heureuse.

Vous avez retrouvé vos sensations ?
Tout à fait ! C’est sûr que mon niveau de l’an dernier était ce qu’il était. Aujourd’hui, je repars avec beaucoup d’envie à l’entraînement et sur les prochaines courses. Les sensations en termes physiques au niveau du genou, tout va très bien, je suis très contente. 

Objectif : une victoire... au moins ! 

Revenir d’une blessure à un genou, c’est très long...
C’est hyper personnel, je le pense. Il y a des personnes qui arrivent vraiment à revenir très vite, qui n’y pensent pas et qui passent les étapes très rapidement. Moi, je n’ai vraiment pas eu de problèmes en termes physiques purs. Par contre, pour reconstruire ma base physique, ma force, ça a été assez long. Sur les skis, quand on n’a pas toute la force nécessaire, on n’arrive pas à être aussi efficace. J’ai vraiment voulu prendre mon temps pour construire quelque chose d’encore plus solide, quelque chose de durable. 

On se projette sur cette saison. Quels sont les objectifs ? Du coup, vous allez peut-être être moins tranquille cette saison ?
Tranquille ? Je ne sais pas si on peut dire que j’étais tranquille. Les objectifs de la saison sont à peu près les mêmes pour toutes les filles qui sont au départ, c’est vraiment donner le meilleur de soi-même pour aller chercher une victoire. On est toutes au départ pour gagner et c’est vrai que c’est dans mon tempérament plus que jamais. Mes objectifs sont assez simples : donner le maximum, faire mon meilleur ski pour aller chercher une victoire.

Des victoires ?
Qui ne voudrait pas le plus possible ? On ne va pas s’arrêter à une seule. C’est difficile de donner des objectifs très précis. J’ai vraiment envie de faire ma saison à fond et puis d’arriver en bas des courses en ayant fait ce que j’avais à faire.

Une équipe de France qui peut éclore

Est-ce que l’absence de Tina Maze change quelque chose ?
Oui, entre autres. Il y a Tina Maze mais il y a beaucoup de filles qui ne seront pas au départ la saison prochaine. Ça va faire un petit vide. Maintenant, par rapport à moi et mon ski, ça ne change rien. Ce sont beaucoup de grandes athlètes, notamment chez les Autrichiennes, qui ont mis un terme à leur carrière. Pour Tina Maze, on ne sait pas encore, peut-être va-t-elle revenir. On verra. 

Concernant l’équipe de France féminine de ski alpin, certains disent qu’elle est reconstruction. Comment la sentez-vous ?
Je la sens très bien. Je crois qu’on a fait une très bonne préparation. Il y a vraiment beaucoup d’éléments qui vont faire qu’on peut éclore. J’ai hâte que l’hiver commence pour qu’on puisse toutes s’exprimer sur les skis.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant