Tesla manque à nouveau son objectif de production

le
0
LA PRODUCTION DE TESLA INFÉRIEURE AUX ATTENTES AU 2E TRIMESTRE
LA PRODUCTION DE TESLA INFÉRIEURE AUX ATTENTES AU 2E TRIMESTRE

(Reuters) - Tesla Motors a annoncé dimanche avoir produit au deuxième trimestre un nombre de véhicules inférieur à ses propres attentes, le fabricant américain de voitures électriques manquant son objectif pour le deuxième trimestre de suite en la matière.

La société dirigée par Elon Musk a précisé avoir livré 14.370 véhicules sur la période avril-juin alors qu'elle avait tablé sur un total de 17.000.

Avec les livraisons du premier trimestre, qui avaient été de 14.820 contre un objectif de 16.000, le total du premier semestre s'établit à 29.190.

Tesla a dit s'attendre à produire environ 50.000 véhicules au second semestre. Mais, même s'il atteint cet objectif, le total annuel sera juste en-deça de la partie basse de la fourchette d'objectifs, réaffirmée en mai, de 80.000 à 90.000 voitures livrées sur l'ensemble de 2016.

En mai, Elon Musk avait également dit que Tesla serait en mesure de produire 500.000 véhicules en 2018, soit avec deux ans d'avance sur le calendrier, ajoutant alors que l'objectif pour 2020 était de près d'un million.

En attendant d'atteindre ces chiffres, les analystes s'interrogent sur la capacité du constructeur à changer rapidement de catégorie pour devenir un producteur à grande échelle, avec notamment les débuts difficiles de son SUV Model X.

En guise d'explication des chiffres de production inférieurs aux attentes au deuxièmes trimestre, Tesla a évoqué à la fois le nombre inhabituellement élevé du nombre de véhicules toujours en transit avant livraison aux clients et un croissance "extrême" de la production avec près de la moitié des voitures livrées sur la période ayant été fabriquée sur les quatre dernières semaines du trimestre.

Au premier trimestre, la production du groupe avait été entravée par une pénurie de pièces détachées. Tesla souffre aussi de problèmes de qualité, à l'instar de portes qui ne veulent pas se verrouiller.

En outre, en fin de semaine dernière, la sécurité routière américaine a annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire sur 25.000 exemplaires de la Model S, à la suite du décès accidentel d'un automobiliste qui avait actionné le mode "pilotage automatique".

La décision du groupe, annoncée le 22 juin, de lancer une offre pouvant aller jusqu'à 2,8 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros) sur fabricant de panneaux solaires SolarCity, avait par ailleurs été mal accueillie par les investisseurs puisque le titre Tesla avait plongé ce jour là de 10,45%.,

En raison de cette série de mauvaises nouvelles pour le groupe, le titre Tesla est en recul de près de 10% depuis le début de l'année, contre une hausse de 2,9% pour le S&P 500 sur la période.

Introduit en Bourse au prix de 17 dollars le 29 juin 2010, la valeur de l'action, qui a clôturé vendredi à 216,50 dollars, a néanmoins été multipliée par près de 13 en un peu plus de six ans.

Tesla compte sur sa berline Model 3, qui entrera en production à la fin de 2017, pour devenir un constructeur de masse. Le groupe a déjà reçu 373.000 réservations pour ce véhicule, dont la gamme de prix commencera à 35.000 dollars, avant avantages fiscaux.

(Abinaya Vijayaraghavan, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant