Tesla : de nombreux défis à relever

le
0
La «Model 3» de Tesla dévoilée par un prospectus de la marque le 1er avril 2016 et dont les premières livraisons sont au mieux prévues pour fin 2017. (© AFP / STR)
La «Model 3» de Tesla dévoilée par un prospectus de la marque le 1er avril 2016 et dont les premières livraisons sont au mieux prévues pour fin 2017. (© AFP / STR)

Elon Musk, patron visionnaire d'une marque devenue un acteur remarqué du secteur automobile en moins de dix ans, possède un sens du marketing consommé, reflété par les longues files d'attente jeudi aux États-Unis afin d'avoir le privilège de réserver, sans même l'avoir vue, la Model 3 contre 1.000 dollars.

L'engouement est d'autant plus remarquable que cette berline compacte à 35.000 dollars censée pouvoir franchir 346 km entre deux recharges n'existe pour l'instant qu'à l'état de prototype et que ses premières livraisons sont au mieux prévues pour fin 2017.

Changement de paradigme

Mais la Model 3 représente aussi un changement de paradigme pour la firme californienne, qui a convaincu en 2015 quelque 50.000 personnes d'acheter des berlines Model S et "crossovers" Model X à plus de 70.000 dollars, niveau de prix où évoluent les marques de luxe.

«Il faut que Tesla réussisse à passer à l'échelle supérieure pour rencontrer le succès dans la décennie à venir», prévient Stephanie Brinley, experte du marché automobile au sein du cabinet IHS, alors que M. Musk a évoqué l'objectif de 500.000 voitures par an à l'horizon 2020.

«Il ne pourra pas produire qu'à un seul endroit dans le monde, il va lui falloir un réseau de fournisseurs, il risque de se heurter à tout ce que les autres constructeurs automobiles ont mis des dizaines d'années à mettre en place», observe pour sa part

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant