Tesco se retire du Japon par un accord avec Aeon

le
0
Tesco se retire du Japon par un accord avec Aeon
Tesco se retire du Japon par un accord avec Aeon

TOKYO (Reuters) - Tesco a annoncé lundi la cession de la moitié de ses activités japonaises à Aeon, numéro deux de la distribution au Japon, pour une somme symbolique, mettant ainsi fin à huit années d'efforts pour se faire une place sur le marché japonais.

Bon nombre de distributeurs étrangers se sont déjà cassés les dents au Japon, sous le coup des goûts très changeants des consommateurs, d'un environnement très concurrentiel et d'un phénomène de déflation, qui siphonne les bénéfices, à l'oeuvre depuis de longues années.

Avant Tesco, troisième distributeur mondial, Carrefour, numéro deux mondial et Boots, un autre britannique, ont dû fermer boutique au Japon au cours de la décennie écoulée.

Tesco avait déboursé 32,8 milliards de yens (326,3 millions d'euros) pour une franchise au Japon en 2003. Le groupe dispose de 117 magasins dans le pays.

Après avoir lancé en janvier le premier avertissement sur résultats de son histoire, Tesco a annoncé début mars un plan de redressement de ses activités au Royaume-Uni.

Vers 8h10 GMT, le titre Tesco avançait de 0,25% à 301,8 pence alors que l'indice regroupant les valeurs européennes de la distribution gagnait 0,13%.

Pour Aeon, le rachat de 50% de la filiale japonaise de Tesco sera l'occasion d'accroître son réseau domestique dans le but de rattraper le numéro un de la distribution au Japon Seven & I Holdings.

Selon des données Thomson Reuters, Aeon a consacré plus de 775 millions de dollars sur les cinq dernières années à accélérer sa croissance, dont des prises de participations dans des chaînes de supermarchés au Japon telles que Maruetsu et Marunaka.

Avant l'accord avec Tesco, le titre Aeon a terminé en hausse de 0,63% alors que l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a gagné 1,77%.

James Topham, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant