Tesco-Première croissance trimestrielle des ventes en 3 ans

le
0
 (Actualisé avec des précisions, contexte, citation, cours de 
Bourse) 
    LONDRES, 13 avril (Reuters) - Tesco  TSCO.L  a fait état 
mercredi d'une première croissance de ses ventes trimestrielles 
en Grande-Bretagne depuis plus de trois ans, capitalisant sur sa 
performance réalisée durant les six semaines de la période des 
fêtes de fin d'année. 
    Le premier distributeur britannique a cependant souligné 
qu'il restait confronté à une guerre des prix qui ne serait pas 
sans conséquence sur le résultat opérationnel annuel. 
    Les ventes, les résultats et la valeur des actifs de Tesco 
ont tous pâti ces dernières années des changements survenus dans 
les habitudes du consommateur et de la concurrence des enseignes 
discount allemandes Aldi  ALDIEI.UL  et Lidl  LIDUK.UL . 
    Tesco a dit que les ventes des magasins britanniques ouverts 
depuis plus d'un an avaient augmenté de 0,9% sur une période de 
13 semaines au 27 février, correspondant au quatrième trimestre 
de son exercice fiscal. 
    Il a également annoncé un bénéfice opérationnel annuel de 
944 millions de livres (1,18 milliard d'euros) contre 940 
millions l'exercice précédent et un consensus le donnant à 932 
millions. 
    Les investissements continus dans les prix pour rester 
compétitif dans un "marché difficile, déflationniste et 
incertain" aboutirant à ralentir la croissance du bénéfice, 
surtout au premier semestre de l'exercice en cours, a précisé le 
distributeur. 
    Le directeur général Dave Lewis, qui a rejoint Tesco en 
2014, a fait état de grands progrès en vue de restaurer la 
confiance envers le distributeur, dont la réputation avait été 
fortement ternie par un scandale comptable en 2014. 
    "Nous avons regagné de la compétitivité en Grande-Bretagne 
avec une qualité de service grandement améliorée, une gamme 
simplifiée, des niveaux de disponibilité sans précédent et des 
prix plus bas et plus stables", a-t-il expliqué. 
    "Il y a plus de clients chez Tesco, qui achètent plus de 
choses et plus souvent". 
    Lewis s'est également employé à simplifier les relations 
avec les fournisseurs, à la source du scandale comptable qui 
fait l'objet d'une enquête au pénal des services de la 
répression des fraudes (Serious Fraud Office, SFO). 
    Il a également vendu des actifs, en particulier en Corée du 
Sud, et supprimé des milliers d'emplois pour réduire 
l'endettement. 
     L'action, qui a gagné 31% depuis le début de l'année, a 
ouvert en baisse de 4,3% à la Bourse de Londres.     
     
 
 (Paul Sandle et James Davey, Wilfrid Exbrayat pour le service 
français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant