Terrorisme - "Un projet de loi liberticide", selon Patrick Devedjian

le
0
Le député Patrick Devedjian dénonce les partis politiques qui empêchent le débat d'idées et qui sont devenus au fil du temps des écuries présidentielles destinées à faire élire un roi. 
Le député Patrick Devedjian dénonce les partis politiques qui empêchent le débat d'idées et qui sont devenus au fil du temps des écuries présidentielles destinées à faire élire un roi. 

À l'Assemblée nationale, Patrick Devedjian ferraille et ne lâche rien. Non, l'élu de droite ne sera pas le porte-drapeau du tout sécuritaire prôné par son parti politique. Pendant que les Républicains, emmenés par Éric Ciotti, cherchent à muscler le projet de loi Urvoas jugé trop laxiste, Devedjian s'oppose à chaque mesure qu'il juge « liberticide ». Retenue administrative de 4 heures, affaiblissement du juge judiciaire, État omniprésent et de plus en plus intrusif? « Je ne suis pas un libéral hémiplégique ! » s'emporte Devedjian. Entretien.

Le Point.fr : Le gouvernement a fait voter à l

'Assemblée nationale la « retenue administrative de 4 heures ». Cela consiste à laisser le temps à un policier qui mène un contrôle d

'identité, de vérifier la situation d

'une personne pour laquelle il existe des « raisons sérieuses » de penser qu

'elle est liée à une activité terroriste. Cette personne n

'aura pas le droit d

'être assistée par un avocat. Qu

'est-ce que cela vous inspire ?

Patrick Devedjian : Avec cette retenue administrative de 4 heures, le gouvernement se fait porteur d'une théorie juridique qui est, selon moi, contraire à la jurisprudence de la Cour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant