Terrorisme nucléaire : Obama met en garde contre ces «fous» de Daech

le , mis à jour à 12:59
0
Terrorisme nucléaire : Obama met en garde contre ces «fous» de Daech
Terrorisme nucléaire : Obama met en garde contre ces «fous» de Daech

Barack Obama a mis en garde vendredi contre le risque d'une attaque nucléaire par ces «fous» de Daech. «Il n'y a pas de doute que si ces fous avaient l'occasion de mettre la main sur une bombe nucléaire ou sur des matériaux radioactifs, ils les utiliseraient pour tuer autant d'innocents que possible», a averti le président américain en clôture du sommet sur la sûreté nucléaire à Washington auquel participaient une cinquantaine de dirigeants étrangers.

Dans un communiqué final, les dirigeants, parmi lesquels François Hollande, ont confirmé que la «menace du terrorisme nucléaire et radioactif reste l'un des plus grands défis pour la sécurité internationale».

Depuis les attentats de Paris et Bruxelles, la menace nucléaire pèse. Dans une déclaration, le président français a rappelé que les terroristes peuvent «avoir accès à des technologies, nous devons prendre en compte tous les risques.» «Il ne s'agit pas de surestimer la menace mais le plus grave serait de la sous-estimer», a-t-il ajouté assurant notamment qu'en France «nos centrales sont sécurisées». «Tout ce qui est matériel est l'objet d'un très grande vigilance, a-t-il poursuivi. Mais ce qui compte c'est l'action internationale».

"Ilne s'agit pas de surestimer la menace mais le plus grave serait de la sous-estimer" #NSS2016 https://t.co/Sgd5GzTcMY— Élysée (@Elysee) April 1, 2016

Le président américain s'est félicité qu'«heureusement, grâce à nos efforts coordonnés, aucun groupe terroriste n'ait réussi jusqu'à présent à acquérir une arme nucléaire ou une bombe sale faite de matériaux radioactifs». Mais, a-t-il ajouté, «Al-Qaïda a longtemps cherché (à s'emparer) de matériaux nucléaires» et «des individus impliqués dans les attentats de Paris et de Bruxelles avaient filmé par vidéo un responsable officiel d'une infrastructure nucléaire».

Par ailleurs, Barack Obama, qui a clos à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant