Terrorisme : «Nous devons réexaminer nos choix diplomatiques», selonLe Maire (UMP)

le
1
Terrorisme : «Nous devons réexaminer nos choix diplomatiques», selonLe Maire (UMP)
Terrorisme : «Nous devons réexaminer nos choix diplomatiques», selonLe Maire (UMP)

L'ancien rival de Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP estime qu'il est nécessaire de réviser nos liens avec l'Arabie saoudite et le Qatar.

Quelles leçons tirer après les attentats ?

BRUNO LE MAIRE. La première exigence, ce sont des mesures fortes et efficaces pour renforcer la sécurité des Français qui ont été si dignes dimanche. Qu'il y ait une unité nationale autour du gouvernement, c'est normal, mais ça ne veut pas dire un chèque en blanc. La menace terroriste reste très élevée, et certaines choses sont incompréhensibles, notamment que des personnes condamnées pour terrorisme ou complicité circulent sans surveillance sérieuse.

Quelles mesures préconisez-vous ?

Il faut d'urgence expulser les imams étrangers qui appellent à la haine et à la violence contre la République. Il faut d'urgence donner à nos services de renseignement les moyens juridiques dont ils ont besoin. Je ne comprends pas qu'on ne puisse pas mettre sous surveillance une voiture ou un appartement qui pourrait servir à des terroristes ou à leurs complices. Il faut que les personnes suspectées de terrorisme, qui reviennent en France et qui n'ont que la nationalité française, soient immédiatement mises derrière les barreaux et ne fassent l'objet d'aucune réduction de peine. Il faut les empêcher de nuire.

Arabie saoudite, Qatar et Yémen dans la ligne de mire

 

Et sur le plan diplomatique ?

Ces terroristes sont des ennemis de l'intérieur parrainés et financés par des Etats extérieurs. Je demande que nous réexaminions nos choix diplomatiques, au Proche et au Moyen- Orient, pour ne plus avoir pour alliés ou partenaires des Etats qui soutiendraient, parraineraient, financeraient ou subventionneraient des filières ou des discours terroristes. Les Français ont des interrogations légitimes, nous devons leur répondre. En 2012, j'ai demandé une mission d'information parlementaire, je renouvelle ma demande.

A quels pays pensez-vous ?

A l'Arabie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2266292 le vendredi 16 jan 2015 à 07:41

    Enfin un homme politique qui propose de bonnes solutions