Terrorisme : les propositions chocs de la droite

le
0

La récente prolongation de l'état d'urgence a été l'occasion de voter de nombreuses dispositions antiterroristes. Mais à droite, d'autres propositions — pour certaines jugées anticonstitutionnelles — sont émises avec de plus en plus d'insistance par la droite et le FN. Voici les principales.

 

Enfermer (comme le demande Laurent Wauquiez) ou assigner à résidence avec un bracelet électronique (pour Nicolas Sarkozy) les djihadistes présumés fichés S, c'est-à-dire faisant l'objet d'une surveillance. Et ce, sans qu'ils aient commis d'infractions pénales.

 

Possibilité de recourir à la rétention administrative des Français revenant de Syrie (Alain Juppé). D'autres évoquent la création d'un délit de séjour pour les personnes ayant été par exemple en Syrie ou en Irak rejoindre les rangs djihadistes.

 

Empêcher la sortie de prison des condamnés pour terrorisme à l'issue de leur peine, si elles sont encore considérées comme dangereuses. Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite notamment la perpétuité réelle et, comme la plupart, l'isolement des détenus radicalisés.

 

Criminaliser la consultation des sites prônant le djihad (Nicolas Sarkozy).

 

Fermer toutes les mosquées jugées radicales et expulser les imams étrangers suspects de sympathies djihadistes. François Fillon défend le placement sous contrôle administratif des prêcheurs islamiques.

 

Rétablir la double peine et expulser les étrangers fichés (Bruno Le Maire).

 

 

QUESTION DU JOUR. Faut-il protéger les églises pendant les messes ?

 

 

VIDEO. Attaque dans une église : Hollande évoque « deux terroristes se réclamant de Daech »

 

VIDEO. Sarkozy : « Nous devons être impitoyables »

 

VIDEO. Prise d’otages dans une église : l’évêque d’Evry appelle à ne « pas céder à la terreur »

 

VIDEO.  Prise d'otages en Seine-Maritime : le prêtre tué et deux suspects ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant