Terrorisme : la police municipale mal formée

le
3
S'estimant «mal protégés» et «mal formés» face à la menace terroriste, les policiers municipaux ne veulent plus assurer la surveillance des lieux de culte.

Le ton monte chez les policiers municipaux engagés dans la protection des synagogues, après le démantèlement samedi d'une «cellule» islamiste à Cannes, Torcy, Strasbourg et Paris.

«À la différence de nos collègues nationaux qui ont des gilets pare-balles et qui sont même parfois équipés de pistolets-mitrailleurs, nous sommes sous-équipés et nullement formés pour ce genre de missions à risques», s'exclame Frédéric Foncel, secrétaire général national du Syndicat National des policiers municipaux (SNPM).

Le SNPM a donc demandé au ministère de l'Intérieur «d'interdire l'engagement de policiers municipaux dans la surveillance des lieux de culte».

«Cibles vivantes»

«À Nantes et Toulouse par exemple, les effectifs municipaux ne disposent que de bombes lacrymogènes et de simples bâtons de défense face à la menace terroriste, observe Frédéric Foncel. Il est intolérable de nous exposer comme des cibles vivantes. On ne fait appel à nous qu'en cas de coup dur,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le mercredi 10 oct 2012 à 11:41

    Les gardes champêtres aussi !

  • frk987 le mercredi 10 oct 2012 à 10:08

    Les polices municipales représentent le vrai n'importe quoi, souvent ce ne sont que des "amis" du maire dont la compétence est vraiment...plus que limitée. Non seulement légalement limitée (et heureusement) mais totalement incompétente.

  • M6437502 le mercredi 10 oct 2012 à 08:59

    En56et 57 on a mis les paras à Alger.Avec leurs règles.Eux savaient faire.Et dans le djebel,j'ai vu les RG qui venaient quand tout était fini.Ils roulaient les épaules et la casse était pour nous!