Terrorisme : la France redouble de vigilance

le
0
Les services s'attendent à des représailles. La traque des complices s'intensifie

Les experts français sont formels: la mort de Ben Laden sera vengée par les siens. «Sa neutralisation est sans incidence sur la capacité de nuisance des cellules qui se réclament de lui», assure Jean-Louis Bruguière. Selon cet ancien juge antiterroriste, «ses groupes relais vont se sentir obligés de réagir.» À l'entendre cependant, al-Qaida ne serait plus en mesure de «planifier des actions d'envergure. Alors que la Place Beauvau envisage «d'adapter» le plan Vigipirate, le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a déclaré lundi que «le risque terroriste reste ­élevé».

Le magistrat qui a hérité des dossiers du juge Bruguière, Marc Trévidic, partage cette analyse. «La menace demeure, renchérit-il, tant les mouvements qui avaient fait allégeance à Ben Laden sont nombreux.» Le juge Trévidic prédit ­toutefois «un probable éclatement d'al-Qaida, passé le temps de la vengeance», car «il n'est pas sûr, dit-il, qu'un autre que Ben Laden puisse réun

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant