Terrorisme : la droite et les frondeurs saluent le discours de Valls, le FN non

le
0
Terrorisme : la droite et les frondeurs saluent le discours de Valls, le FN non
Terrorisme : la droite et les frondeurs saluent le discours de Valls, le FN non

«Un grand discours républicain», «des propos puissants», «à la hauteur»... Le discours de Manuel Valls mardi à l'Assemblée après les attentats a été presque unanimement salué par la classe politique, l'opposition lui adressant de nombreux compliments. Après 45 minutes de discours devant la représentation nationale et son gouvernement, le Premier ministre a été - fait rarissime - ovationné par l'ensemble des députés debout. Des applaudissements unanimes l'ont aussi salué à plusieurs reprises, quand il a appelé à lutter contre l'antisémitisme ou lorsqu'il a plaidé, en référence au polémiste Dieudonné, pour une justice «implacable à l'égard de ces prédicateurs de la haine».

Jégo (UDI) : «Jamais nous n'avions entendu de propos aussi puissants»

Parmi les nombreuses réactions, Yves Jégo, député et vice-président de l'UDI, a été l'un des plus laudateurs: «Jamais, dans l'histoire récente de l'hémicycle, nous n'avions entendu des propos aussi puissants, aussi adaptés à la situation (...) Le Premier ministre a eu le courage d'incarner les valeurs républicaines universelles». «Beau discours républicain», a tweeté le député UMP Eric Ciotti. «C'est ce qu'il fallait aujourd'hui», a encore salué son collègue Lionel Tardy.

Fillon (UMP) : «Le président et le gouvernement ont été à la hauteur»

L'ex-Premier ministre (UMP) François Fillon a lui aussi estimé que, «sur la gestion de la tragédie, le président et le gouvernement (avaient été) à la hauteur». Christian Jacob, le chef de file des députés UMP, a jugé des «intentions très louables, et on se retrouve dedans», notamment sur «le sujet du retour des jihadistes, les moyens aux services de renseignements, à la police et à la gendarmerie, le sujet des prisons». M. Valls «a esquissé des propositions, qui pour certaines d'entre elles rejoignent celles de l'UMP formulées il y a plusieurs mois. Celles-ci auront notre soutien», a aussi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant