Terrorisme-L'Iran rejette les accusations du département d'Etat US

le
0
    DUBAÏ, 5 juin (Reuters) - L'Iran rejette les accusations de 
"terrorisme" lancées à son encontre par le département d'Etat 
américain dans son rapport annuel, rapportent dimanche les 
médias iraniens en assurant que la République islamique s'est 
contentée de soutenir des nations en lutte pour leur liberté. 
    "La lutte légitime de nations qui sont occupées(...)n'est 
pas un exemple de terrorisme, et les accusations de ce genre 
contenues dans le rapport américain sont rejetées", a déclaré le 
porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, 
Hossein Jaberi Ansari, cité par l'agence de presse officielle 
Irna. 
    Le porte-parole a condamné en retour "les ingérences 
militaires américaines et le soutien destructeur (de Washington) 
à des groupes terroristes en Irak, en Afghanistan, en Syrie, en 
Libye et au Yémen", écrit Irna. 
    Comme les années passées, le département d'Etat américain 
considère l'Iran comme le plus gros soutien étatique au  
terrorisme, accusant Téhéran d'attiser les conflits d'Irak et de 
Syrie et d'être impliqué dans des opérations violentes menées 
par l'opposition chiite au Bahreïn. 
    Le Bahreïn, dont la famille régnante est sunnite mais la 
population majoritairement chiite, accuse l'Iran chiite de 
fomenter des troubles sur son territoire et de fournir des armes 
aux activistes chiites à l'origine de plusieurs attentats à la 
bombe contre les forces de sécurité, ce que Téhéran dément. 
 
 (Bureau de Dubaï; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant