Terrorisme : l'internationale djihadiste passe aussi par la Suisse

le
0
L'ouvrage de Jean-Paul Rouiller Le Djihad comme destin, la Suisse pour cible ? vient de paraître.
L'ouvrage de Jean-Paul Rouiller Le Djihad comme destin, la Suisse pour cible ? vient de paraître.

Ne prononcez pas les mots « loup solitaire », surtout lorsqu'il s'agit de Mohamed Merah, devant Jean-Paul Rouiller, fondateur du Geneva Centre for Training and Analysis of Terrorism (GCTAT), et ancien du service de renseignement stratégique de la Confédération. Il risque de se fâcher. Le 22 février 2005, il a participé à l'arrestation, dans le canton de Fribourg, de Moezeddine Garsallaoui. Parfois présenté comme le chef des opérations des réseaux Al-Qaïda, Moezeddine Garsallaoui a été le mentor de Mohamed Merah, l'ancien petit voyou, coupable d'avoir assassiné sept personnes, dont trois enfants juifs, en mars 2012. Les deux djihadistes ont même habité ensemble dans les montagnes pakistanaises.

Dans Le Djihad comme destin, la Suisse pour cible ?, paru cette semaine, Jean-Paul Rouiller révèle les liens étroits qu'entretiennent depuis des années déjà des islamistes vivant en France, en Belgique et en Suisse (*). Invité jeudi au Salon du livre de Genève à l'occasion d'un débat sur « La Suisse face au terrorisme », l'ancien des services suisses a préféré parlé « d'oreiller de paresse », quand d'autres auraient carrément montré du doigt le manque de coopération entre les pays dans la lutte contre le terrorisme.

La veuve d'un des assassins de Massoud

En août 2004, les autorités découvrent qu'un site suisse, islamic-minbar.ch, diffuse les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant