Terrorisme : "Il faut résister à la tentation d'une législation nouvelle"

le
0
Robert Lambert, directeur de la Muslim Contact Unit de la police de Londres, ici lors d'une conférence sur l'antiterrorisme au Danemark en 2007.
Robert Lambert, directeur de la Muslim Contact Unit de la police de Londres, ici lors d'une conférence sur l'antiterrorisme au Danemark en 2007.

Ancien policier, Robert Lambert a dirigé la Muslim Contact Unit britannique après les attentats du 11 Septembre, une unité chargée d'identifier des musulmans susceptibles de prêter main-forte aux autorités dans la lutte contre al-Qaida. Lambert est connu pour son action à la mosquée de Finsbury Park, à Londres, devenue le foyer de l'islamisme radical sous l'égide de son imam, Abu Hamza, aujourd'hui condamné. L'un des meilleurs connaisseurs de l'antiterrorisme, controversé - il prône le partenariat avec les islamistes --, revient sur la législation de son pays et livre les conseils à la France. Entretien.

Le Point.fr : Quelle est la législation actuelle en matière d'antiterrorisme au Royaume-Uni ?

Robert Lambert : Après les attentats de juillet 2005 à Londres (qui ont fait 56 morts et 700 blessés, NDLR) et dans la lignée des travaux entrepris après le 11 Septembre, le gouvernement britannique a consolidé sa stratégie de lutte contre le terrorisme sous le nom de Contest (combat, NDLR), avec quatre volets, Pursue, Prevent, Protect et Prepare (pourchasser, prévenir, protéger et préparer, NDLR). En quoi consistent Pursue et Prevent ?

Pursue comprend la législation qui permet d'identifier, de surveiller, d'enquêter, d'arrêter et d'empêcher de nuire les terroristes ou les personnes soupçonnées de terrorisme. Il recouvre les travaux de la police et des agences de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant