Terrorisme : doit-on autoriser les lycéens à fumer dans la cour ?

le
0
Le principal syndicat des chefs d'établissement - le SNPDEN - réclame l'autorisation de laisser les élèves fumer dans la cour, pour des raisons de sécurité.
Le principal syndicat des chefs d'établissement - le SNPDEN - réclame l'autorisation de laisser les élèves fumer dans la cour, pour des raisons de sécurité.

Alors que de fausses alertes à la bombe se multiplient dans plusieurs lycées de Paris et de province depuis la mi-janvier, le principal syndicat des chefs d'établissement ? le SNPDEN ? réclame l'autorisation de laisser les élèves fumer dans la cour, et plus dans la rue.

À lire : nouveaux appels anonymes menaçants contre des lycées français

Pour Michel Richard, secrétaire général adjoint du SNPDEN, c'est « une question de bon sens. Nos lycéens ne peuvent être des cibles faciles alors que Daech a adressé directement des menaces sur les établissements scolaires ». Dès le 18 novembre 2015, le syndicat envoyait un courrier à Manuel Valls l'interpellant sur les risques que courent les élèves en allant fumer sur la voie publique devant les lycées, réclamant ainsi de contrevenir au Code de la santé publique. Dans sa réponse, le Premier ministre informe le syndicat qu'il saisit à la fois le ministère de l'Éducation nationale et celui de la Santé.

La réponse du ministère de la Santé

Si l'Éducation nationale et Matignon ont publié une circulaire le 25 décembre permettant aux établissements de mettre en place des « zones spécifiques », évitant aux élèves d'aller sur la rue, la réponse du ministère de la Santé est, elle, totalement opposée. « En aucun cas [des emplacements spécifiques] ne peuvent être aménagés au...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant