Terrorisme : Daech accepte l'allégeance de Boko Haram

le
0
Terrorisme : Daech accepte l'allégeance de Boko Haram
Terrorisme : Daech accepte l'allégeance de Boko Haram

L'organisation jihadiste Etat islamique (EI) , également appelé Daech, a accepté l'allégeance du groupe islamiste nigérian Boko Haram. Dans un enregistrement audio diffusé jeudi sur les réseaux sociaux,  le porte-parole de l'EI, Abou Mohamed al-Adnani invite de surcroît les musulmans à  «se rendre en Afrique de l'Ouest afin de rejoindre nos frères combattants sur place».

«Nous vous annonçons la bonne nouvelle de l'expansion du califat à l'Afrique de l'Ouest car le calife, que dieu le préserve, a accepté l'allégeance de nos frères du groupe sunnite pour la prédication et le jihad», la traduction en arabe de Boko Haram, qui a annoncé début mars son ralliement à l'organisation extrémiste.

Boko Haram, dont on évalue le nombre de combattants à plusieurs milliers, multiplie les attentats sanglants dans les grandes villes du nord du Nigeria et les massacres de villageois dans les zones reculées et dans les Etats voisins. Initialement, le mouvement ne semblait pas prôner le jihad international, davantage préoccupé par une expansion au nord du pays et au Cameroun.

Daech devient un acteur incontournable en Afrique

Avant l'enlèvement de 237 lycéennes en avril 2014 dans le nord-est du Nigeria, le groupe  agissait d'ailleurs en toute impunité, sans que l'opinion internationale ne s'en émeuve. Pourtant, depuis 2009, l'insurrection islamiste et sa répression ont fait plus de 13.000 morts et 1,5 million de déplacés. 

En juillet 2014, Abubakar Shekau, le leader du groupe terroriste avait fait des appels du pied à Daech, mais aussi à Al-Qaïda. Le leader de Boko Haram a tranché début mars en faveur du groupe Etat islamique. Ce ralliement, qui n'est pas vraiment une surprise, installe un peu plus Daech comme un acteur incontournable en Afrique puisque le groupe a déjà été rallié par le mouvement Ansar Beït al-Maqdess en Egypte, et le groupe Majilis Choura Chabab al-Islam en Libye.

Reste à savoir si Daech va ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant