Terrorisme : Bruguière pour des peines incompressibles

le
0
Sanctions plus effectives, port du bracelet électronique, interdiction de territoire pour les terroristes étrangers ... Les propositions de Jean-Louis Bruguière que la gauche a refusées.

De l'aveu même du ministre socialiste de l'Intérieur, Manuel Valls, l'affaire Saïd Arif témoigne de l'imperfection de la législation antiterroriste. En attendant les «propositions» qu'il appelle de ses v½ux, sans doute par voie législative, l'ex-juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière passe en revue les pistes envisagées sans succès jusqu'alors. Et que la gauche a combattues.

Sanctions plus effectives

Jean-Louis Bruguière le dit: «Dans les dossiers terroristes, il faudrait instaurer en matière correctionnelle la possibilité de recourir à des peines incompressibles, comme cela existe en matière criminelle. Une peine de dix ans, par exemple, avec sept ou huit années incompressibles, c'est-à-dire effectives.» Selon lui, «aux États-Unis, quand un islamiste en...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant