Terrorisme : alerte en Méditerranée

le
2
Face à l'État islamique, les côtes italiennes, les rivages européens les plus proches de la Libye, vont devenir des endroits à haut risque, selon l'amiral américain Jim Stavridis.
Face à l'État islamique, les côtes italiennes, les rivages européens les plus proches de la Libye, vont devenir des endroits à haut risque, selon l'amiral américain Jim Stavridis.

Même si le sujet a été l'un des dossiers sensibles du sommet franco-italien qui s'est tenu ce samedi à Caen, Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian répugnent à l'évoquer publiquement. C'est pourtant un sujet de préoccupation majeur pour l'été à venir : la menace des djihadistes qui opèrent en Libye et s'attaquent désormais aux pays voisins, comme on l'a vu à Tunis, au musée du Bardo, pèse sur les eaux et les côtes de la Méditerranée. D'autant que les terroristes pourraient profiter du drame humain que constitue l'afflux de milliers de réfugiés, de Syrie, du Yémen, d'Érythrée qui, depuis des mois, se déversent sur les côtes sud de l'Europe, sans que les gouvernements concernés, italiens ou grecs, ni non plus les responsables européens de l'Union européenne aient trouvé une parade suffisante à cette marée de la misère et de la peur.Ce sont des amiraux, ayant eu de hautes fonctions dans l'Otan, qui ont pointé du doigt la menace. "Si j'avais un yacht de plaisance et l'intention de naviguer cet été en Méditerranée, je serais inquiet pour ma sécurité", a ainsi déclaré l'amiral britannique Chris Parry. "Les côtes italiennes, les rivages européens les plus proches de la Libye, vont devenir des endroits à haut risque", a renchéri l'amiral américain Jim Stavridis. Pour lui, il n'y a aucune raison pour que la Méditerranée ne devienne pas, après l'océan Indien, le golfe de Guinée ou le détroit de Malacca, un nouveau terrain...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7166371 le samedi 21 mar 2015 à 17:02

    la piraterie barbaresque de retour ?n'oubliez pas qu'ils réduisaient leurs captifs en esclavage et ils ont les mêmes mœurs aujourd'hui !

  • kurki le samedi 21 mar 2015 à 14:51

    Une seule solution : tirer dedans. Ce sera clair et dissuasif !