Terim : « Je ne m'attendais pas à ce qu'on baisse les bras si tôt »

le
0

S’il reconnait sans peine la supériorité de la Croatie, écrasante en seconde période (1-0), Fatih Terim nourrit des regrets quant à la prestation turque. Surtout que ses hommes ont trop rapidement plongé alors que le score n’était pas scellé.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU PARC DES PRINCES Fatih Terim, quel est votre sentiment après la défaite de la Turquie dimanche pour son entrée dans l’Euro 2016 contre la Croatie (1-0) ? Je voudrais féliciter l’adversaire. Nous avons bien joué en première période et c’était un bon match de foot, mais il faut admettre notre défaite. Nous avons manqué beaucoup d’opportunités avant de baisser de rythme après la mi-temps, surtout au-delà de l’heure de jeu. Nous avons baissé les bras, voilà pourquoi nous n’avons pas pu marquer. Les Croates ont bien réagi en seconde et se sont créés plus d’occasions que nous. Comme je l’avais dit samedi, nous avons affronté une équipe forte. Si elle le veut, elle pourra arriver très loin au vu de sa qualité de jeu. La Turquie n’a toujours pas gagné pour ses débuts dans un Euro… Je suis très triste car nous n’arrivons à bien entamer les grands tournois. Il faut montrer plus de talent et aller de l’avant dans ce type de tournoi. Parfois, nos stratégies ne fonctionnent pas et les changements que nous effectuons n’apportent pas le résultat attendu. Il nous reste deux matchs à disputer, contre l’Espagne et la République tchèque, et nous allons faire de notre mieux pour remporter ces matchs. En quoi avez-vous été déçu par votre équipe ? La Croatie a une certaine philosophie de jeu et il n’y a rien de surprenant à cela. Je ne m’attendais à ce que mon équipe baisse les bras si tôt en deuxième période et j’espérais que nous ayons davantage la possession du ballon. Le match était équilibré dans le premier acte après tout. Nous avons pouvons affirmer avec certitude que nous y avons eu l’occasion de marquer, ce qui n’a pas été le cas après la pause. La leçon à retenir est la suivante : ne pas perdre le ballon trop facilement et appliquer plus de pression sur l’adversaire. Ne regrettez-vous pas certains de vos choix, au milieu par exemple ? Nous nous sommes basés sur leurs performances précédents, mais ils n’ont pas pu marquer. Cela arrive, c’est le football. Ozan Tufan et Oghuzan Öyzakup doivent déployer plus d’efforts, j’attendais beaucoup d’eux. S’ils haussent leur niveau, nous allons pouvoir vous régaler avec des victoires. Jonas Eriksson était l’arbitre du match, alors que vous aviez annoncé que vous ne vouliez pas qu’il officie sur les matchs de la Turquie… Oui, je l’avais dit précédemment. C’est tout pour moi. (Il s’en va)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant