Tepco pourrait être nationalisé

le
0
Dix mois après la catastrophe nucléaire, le gouvernement japonais envisage la reprise par l'État du groupe aux abois.

Près de dix mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima, la situation de Tepco, l'exploitant de la centrale aux quatre réacteurs détruits, est plus incertaine que jamais. Mercredi, l'action de Tokyo Electric Power (Tepco) a encore perdu 12% à la Bourse de Tokyo, s'effondrant à son cours le plus bas depuis… 1974. Les investisseurs réagissaient à l'éventualité d'une nationalisation, évoquée mardi soir par le ministre de l'Industrie, Yukio Edano, à l'issue d'un rendez-vous avec le président de Tepco, Toshio Nishizawa.

Colossales échéances financières

La veille, Tepco avait sollicité l'État pour une aide supplémentaire de 689 milliards de yens (6,8 milliards d'euros) destinée à indemniser les victimes de l'accident nucléaire consécutif au tsunami du 11 mars. «Je veux que vous examiniez toutes les options, y compris une prise de contrôle provisoire de Tepco par le gouvernement», a répondu le ministre.

Pour faire face à ses colossales échéanc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant