Téo et débats

le
0

Après avoir disputé la Copa América avec la Colombie, Téofilo Gutiérrez a crié haut et fort son envie de quitter River Plate. Pourtant, "le club de ses rêves" va disputer les demi-finales de la Copa Libertadores. Mais pour une histoire de sous, l'attaquant préfère s'en aller par la petite porte. Comme souvent.

En pleines festivités après la conquête de la Copa Sudamericana, Téo Gutiérrez déclarait "Si D'Onofrio (président de River Plate, ndlr) pose les billets verts, je reste." Nous sommes en décembre 2014 et l'attaquant colombien fait déjà des siennes. Désormais, c'est après avoir participé à la décevante campagne colombienne lors de la Copa América que le natif de Barranquilla s'étale dans la presse. Il argue que "son cycle" à River serait terminé. Très vite, une histoire de gros sous voit le jour. "Teófilo Gutiérrez a pris la décision de quitter River, car les dirigeants n'ont pas assuré tous les paiements qu'ils lui doivent." Le pavé dans la mare est lâché par Efraín Pachón, agent de l'attaquant colombien sur les ondes de Fox Sports Radio. Le club rétorque que ces accusations sont fausses et calomnieuses. Comme souvent, Téo fout le bordel et va quitter son club avec une belle polémique.

Cry me a River


Tour à tour, les dirigeants de River ont allumé le Colombien. D'abord, Enzo Francescoli, directeur sportif des Millonarios, a critiqué le numéro 19 du club, sur la chaîne TYC Sports : "Il répète qu'il aime le club, mais qu'il ne veut plus jouer ici. C'est contradictoire. Ce n'est pas la première fois qu'il demande à partir. C'est une bonne chose qu'il quitte le club." Plus sobre, Marcelo Gallardo, l'entraîneur du club du quartier de Nuñez s'est lui aussi exprimé sur la chaîne sportive argentine : "Téo m'a dit qu'il ne voulait plus porter le maillot de River. J'en ai parlé à la direction pour qu'ils arrangent cette situation de la meilleure manière. À partir de cette discussion, je ne comptais plus sur lui. On a été honnêtes et on s'est quittés avec une accolade." D'ailleurs, les vœux du "Muñeco" ont été exaucés : les attaquants Nicolás Bertolo, Javier Saviola, Lucas Alario et Tabaré Viudez ont rejoint River pour pallier le départ de l'homme aux vingt-huit buts en deux saisons. Pendant ce temps-là, le Colombien passe ses vacances dans sa ville natale et publie des photos sur Twitter en train de cuisiner des empanadas. Une attitude très peu apprécié par Rodolfo D'Onofrio, qui s'est lâché sur l'imbroglio Téo lors de la conférence de présentation des recrues de River : "La seule chose qu'on sait, c'est qu'il est à Barranquilla et mange les empanadas de sa grand-mère."…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant