Tenue de compte : une nouvelle manne pour les banques

le , mis à jour à 10:38
9
Tenue de compte : une nouvelle manne pour les banques
Tenue de compte : une nouvelle manne pour les banques

Vous les avez certainement vus apparaître sur votre relevé de comptes mensuel. Tout juste 1 ou 2 € par mois, facturés très discrètement par votre banque sous l'intitulé peu clair de « frais de tenue de compte ». Voilà la nouvelle grande manne financière des établissements de crédit qui cherchent à renflouer leurs caisses avec du cash.

 

Jusqu'ici, ces frais étaient mentionnés dans les plaquettes tarifaires mais n'étaient pas souvent prélevés aux clients. Mais depuis janvier 2016, tout le monde s'y met ! Ou presque. Excepté les banques en ligne, qui n'en appliquent pas encore, ou quelques exceptions comme le Crédit agricole Ile-de-France, 88 % des établissements de réseau facturent aujourd'hui des frais de tenue de compte à tous leurs clients.

 

Le coût de cette nouvelle dépense pour le consommateur ? Tout dépend de la banque. Les frais vont de 6,20 € par an pour la Banque postale — qui passeront à 12 € à compter du 1er janvier 2017 — jusqu'à 76 € pour la Banque palatine.

 

Mais, concrètement, de quels services supplémentaires bénéficient les clients en contrepartie de ces nouveaux frais ? Impossible de le savoir. « Les justifications sont à géométrie variable d'une banque à l'autre, dénonce Cédric Musso, le directeur de l'action politique à l'UFC-Que choisir. Certaines mettent en avant la sécurisation des comptes, qui pèse financièrement lourd pour les établissements. Mais en réalité, c'est une manière de combler les baisses de revenus bancaires, de trouver de nouvelles recettes. C'est un tour de passe-passe tarifaire injustifié. » Quand on leur pose la question, les banquiers peinent à préciser ce qui se cache réellement derrière ces nouveaux frais. « C'est un service qui, avant, n'était pas facturé au client, légitime-t-on à la LCL. Mais aujourd'hui, avec la baisse des marges, les réglementations énormes et la sécurisation des données, les banques sont obligées ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 il y a un mois

    ok avec Isleleu

  • lsleleu il y a un mois

    @mfouche2 Non la banque n'est pas une entreprise comme les autres, nous sommes obligé d'un avoir une et ce qui est contraint se doit d'être gratuit ! et le reste de leurs services est suffisamment payant !

  • mfouche2 il y a un mois

    Curieux les français et leurs hommes politiques ! Ils n'admettent pas qu'yne banque soit une entreprise comme une autrecet ne puisse offrir ses services gratuitement . Ils sont complètement schizophrènes .Quand les banques font des bénéfices ils trouvent ça honteux , quand elles essuient des pertes et que leur solidité est ébranlée ils trouvent aussi ça honteux . Si elles refusent des prêts risqués c'est une honte , si elles les accordent elles agissent de manière inconsidérée.......

  • frk987 il y a un mois

    Même pire Dotcom1, avec les taux négatifs la banque paye à la BCE les comptes positifs.

  • mlaure13 il y a un mois

    Encore et encore un impôt déguisé?...:-(((

  • dotcom1 il y a un mois

    Le deal, c'était la gratuité des chèques contre la non-rémunération des comptes. Les taux d'intérêt bas ne rémunèrent plus la banque, et les chèques continuent à être gratuits. Faut donc trouver l'argent ailleurs.

  • kram123 il y a un mois

    Je quitte la banque à cause de cela et hop 12.5 euros pour un chèque de banque alors que je demandais juste un chèque.... et l'état qui nous limite dans nos paiements en cash.... bref les banques une taxe supplémentaire comme le rattrapage EDF ....

  • glitzy il y a un mois

    Pour le coup, totale mauvaise foi d'UFC-Que Choisir. Implicitement, la gratuité des comptes courants était rendue possible par la ressource bilancielle qu'ils constituent pour les banques. Avec les taux à zéro, ce n'est plus le cas. Mais il faut bien payer les agences, les systèmes informatiques et le personnel. Le service a toujours été là, la forme de la rémunération change mais les banques ne gagnent pas plus qu'il y a dix ans. Il suffit de lire les journaux.

  • frk987 il y a un mois

    Il faut bien compenser la politique démente des taux zéro, vous préférez quoi ? que votre banque mette la clef sous le paillasson ou bien payer des frais de tenue de comptes ?