Tente ou nuit à la belle étoile, luxe ultime

le
0
EN IMAGES - Plus luxueuses encore que certaines chambres de palaces, les installations sous toile voire en plein air séduisent une clientèle fortunée.

Face à une clientèle à fort pouvoir d'achat, blasée par le luxe traditionnel, les hôteliers multiplient les propositions innovantes. La nuit à la belle étoile ou sous une toile de tente ont actuellement la cote. Mais attention, rien à voir avec le camping traditionnel. Le service est personnalisé, les prestations restent dignes d'un palace et la facture est souvent plus salée que sous un toit en dur. Panorama de quelques oasis de luxe qui se dispensent de tuiles ou de béton.

• La jungle au plus près

Dans le groupe canadien Four Seasons, on connaît parfaitement les palaces. L'enseigne en gère pas loin de 100 répartis dans 37 pays, dont le célèbre George V à Paris. Et pourtant ce n'est pas cette adresse parisienne qui génère le plus fort revenu par client. Cette première place lui est soufflée par le très select camp toilé de Golden Triangle en Thaïlande. Seulement 15 tentes, mais tarifées autour de 2 000 euros la nuit pour deux personnes, avec balcon privé et vue imprenable, climatisation, mini bar… Sans oublier le restaurant gastronomique à proximité, le spa et de nombreuses possibilités d'excursions comme le trek à dos d'éléphants.

Le succès du concept est tel que le groupe compte bien le dupliquer en Afrique. Dans le parc national du Serengeti, en Tanzanie, le groupe vient d'ouvrir un «lodge» de 80 chambres. Ici, la structure est très aérée mais conserve un toit et les prix sont plus «abordables» (à partir de 1 000 euros la nuit). Mais dans un second temps, l'enseigne compte bien installer dans ce même parc un autre camp toilé avec une dizaine de tentes. Au programme: vue plongeante sur les animaux de la jungle et service palace.

• Belle étoile à Manhattan

Pour ceux qui préfèrent la jungle urbaine à la nature exubérante, New York propose une expérience unique. Il est depuis peu possible de profiter au plus près de vues imprenables sur Manhattan à la belle étoile. À côté de ses logements plus conventionnels, la résidence hôtel de luxe AKA Central Park propose une chambre à ciel ouvert au 17e étage. Moyennant 2 000 dollars la nuit, les clients bénéficient d'un dîner aux chandelles, d'un feu de cheminée et, au besoin, de collations aphrodisiaques. Et pour s'assurer que les étoiles sont vraiment belles, un télescope est mis à disposition.

• Camping chic à la française

Si le Domaine des moulins à Noirmoutiers est bien un camping et non un palace, il propose néanmoins de luxueux logements toilés. Ses «lodges d'exception» bénéficient tous d'imprenables vues sur mer, d'un jacuzzi privé et d'un service hôtelier (peignoirs, cafetière Nespresso, dock iPod…). Évidemment, là aussi, les tarifs sont à la hauteur des prestations. En plein mois d'août, compter 2000 à 3500 euros la semaine pour quatre personnes. Une belle illustration de la tendance du «Glamping», ce savant mélange de glamour et de camping.

• Spécial fauchés

Bien moins luxueux et confortable, mais ne manquant pas d'originalité pour autant, la Suisse (avec l'hôtel Cornfield à Estavayer-le-Lac) et l'Allemagne (Bett im Kornfeld à Bad Kissingen) proposent depuis quelques années des chambres installées dans des champs de blé ou de maïs. Le lit est installé sur des bottes de foin et un petit abri protège des éventuelles pluies. Idéal pour une nuit rustique en famille à la belle étoile. Parfait aussi en version suite nuptiale pour des mariés qui n'ont pas peur de dormir sur la paille. Une formule qui conviendra à toutes les bourses, à partir de 20 euros par personne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant