Tentative de putsch en Turquie : Erdogan triomphe, la purge se profile

le
0
Tentative de putsch en Turquie : Erdogan triomphe, la purge se profile
Tentative de putsch en Turquie : Erdogan triomphe, la purge se profile

A deux doigts d’être évincé du pouvoir vendredi soir, Erdogan retrouve son statut de leader d’une Turquie lui semblant acquise. Ils étaient des milliers de Turcs à Istanbul samedi soir venus célébrer le triomphe du président islamo-conservateur sur un groupe de l’armée turque qui a tenté de destituer le destituer par la force. Venant d'un chef d'Etat dont les vélléités autocratiques ne sont plus à démontrer, les observateurs redoutent maintenant un vigoureux retour de bâton. 

 

D'ores et déjà, près de 3 000 militaires ont été arrêtés et presque autant de magistrats, accusés d’avoir un lien avec le putsch qui a fait plus de 250 morts et des centaines de blessés dans les rues d’Istanbul et d’Ankara. Le ministre des Affaires étrangères turc, qui s’est entretenu avec son homologue grec, a affirmé que 8 militaires putschistes réfugiés en Grèce allaient être extradés vers la Turquie.

 

Vers la répression ? 

 

L’Allemagne, par la voix d’Angela Merkel, et les Etats-Unis, par celle de Barack Obama, ont certes manifesté leur soutien à Erdogan, mais l’ont enjoint à respecter «l’Etat de droit». François Hollande lui-même a craint que la Turquie soit frappée par une vague de «répression».

 

Devant une foule scandant allègrement son nom à Istanbul, Erdogan a promis dans un discours de rétablir la peine de mort pour les putschistes, mais également appelé les Etats-Unis à lui livrer Fethullah Gülen. Ce dernier est un prédicateur musulman exilé dans l’Etat américain de Pennsylvanie et considéré aujourd'hui l’ennemi juré d’Erdogan après avoir été un de ses. Désigné comme le responsable des troubles, alors même qu'il n'est pas réputé proche des militaires, Fethullah Gülen a pourtant déclaré : « Je condamne dans les termes les plus fermes la tentative de coup d'Etat militaire en Turquie ».

 

Lorsqu’ils ont pris possession de la télévision ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant