Tensions sur la dette high yield : quelles actions privilégier ?

le , mis à jour le
2
La Special T. machine de Nestlé (©nestle.com)
La Special T. machine de Nestlé (©nestle.com)

Les stratèges de Morgan Stanley ont une vision plutôt pessimiste des marchés pour 2016 en raison de l'évolution du cycle des liquidités, mais le sentiment négatif des investisseurs en cette fin d’année leur parait exagéré. La plupart des indicateurs de conjoncture et techniques incitent même à des achats pour le court terme.

Mais la dégradation constatée sur le marché de la dette privée à haut rendement, et l’élargissement des écarts de rémunération aux Etats-Unis (au plus haut depuis mi-2009) et en Europe (au plus haut depuis mi-2013), explique en bonne partie la récente baisse des actions européennes, dont les prix ont été fortement corrélés dans le passé à l’appétit des investisseurs pour les titres de crédit à haut risque.

Les défensives et la technologie se comportent mieux

Selon Morgan Stanley, les secteurs de l’énergie, des matériaux et de l’automobile ont affiché depuis trois ans la plus forte corrélation positive avec la dette américaine à haut rendement. Les valeurs défensives et la technologie ont en revanche évolué en sens inverse du high yield américain. Les valeurs financières sont les plus exposées à un élargissement supplémentaire des écarts de rendement sur la dette privée européenne.

Sur le plan géographique, les Bourses européennes et les actions émergentes hors d’Asie souffriraient le plus d’une nouvelle dégradation du high yield

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • idem12 le samedi 2 jan 2016 à 09:07

    Et en Français ça donne quoi ?

  • Brocan2 le vendredi 1 jan 2016 à 19:57

    Quel charabia!