Tensions inter-communautaires : l'appel au calme de Cukierman et Chalghoumi

le
0
Tensions inter-communautaires : l'appel au calme de Cukierman et Chalghoumi
Tensions inter-communautaires : l'appel au calme de Cukierman et Chalghoumi

Roger Cukierman et Hicham Chalghoumi lancent un appel au calme, après les émeutes de ce week-end en marge de manifestations pro-palestiniennes. Réunis par Le Parisien - Aujourd'hui en France, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) et l'imam médiatique de Drancy, appellent à un dialogue entre communautés apaisé, loin du conflit israélo-palestinien. 

Quel regard portez-vous sur les violences commises encore ce week-end ?

Roger Cukierman. Pour moi cela a été un choc parce que les Juifs sont en France depuis des centaines d'années, ils ont contribué à la grandeur du pays. Et voici que des énergumènes nous disent «vous n'avez pas de place dans ce pays». On attente non seulement à notre statut de Juif mais aussi contre notre religion sous un mauvais prétexte, celui de la guerre entre Israël et la Palestine. C'est un mauvais prétexte car ce conflit est le seul qui provoque des manifestations parmi les jeunes musulmans. Je n'en ai vu aucun protester devant l'ambassade de Syrie contre les 170 000 morts dans ce pays. Le détournement de l'antisionnisme vers l'antisémitisme se traduit par le fait qu'on passe de «Mort à Israël» à «Mort aux Juifs».

Hassen Chalghoumi. Je m'attendais hélas à des dérapages, vu ce qui se passait déjà sur les réseaux sociaux. Mais les petits groupes qui sont venus à Barbès dans le but de créer des violences sont une toute petite minorité. Ils ont sali la cause palestinienne qui est une cause noble et juste. On a le droit de protester et de réclamer un cessez-le-feu, mais pas d'attaquer des centres commerciaux. Pour moi cela n'a rien à voir avec la cause palestinienne, ce sont des voyous. Les quatre ou cinq millions de Musulmans français n'ont rien à voir avec la quarantaine d'individus interpellés par la police. Il est urgent que tout le monde appelle au calme car la situation est en train de dégénérer. Nous sommes dans le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant