Tensions en Irak entre combattants kurdes et chiites

le , mis à jour à 21:11
0

BAGDAD, 12 juin (Reuters) - Un incident sérieux a opposé vendredi combattants kurdes et chiites dans l'est de l'Irak, illustrant les difficultés du gouvernement central à coordonner la lutte contre les djihadistes de l'organisation Etat islamique. Les tensions se sont matérialisées dans la province de Diyala, au nord-est de Bagdad, dans le secteur de deux villes, l'une tenues par les peshmergas kurdes, l'autre par les chiites. Des informations contradictoires circulent sur les événements qui se sont produits vendredi. D'après des sources policières, l'accrochage a pour origine le creusement d'une tranchée entrepris par des combattants kurdes entre Jalawla, la ville sous leur contrôle, et Saadiya, distante d'une dizaine de kilomètres, sous contrôle chiite. Un responsable de la police a fait état d'un bilan de cinq morts. Mais Mahmoud Sangawi, commandant des forces kurdes dans le secteur, a affirmé qu'il n'y avait eu aucun décès. Les deux parties ont tiré des coups de feu de sommation, a-t-il dit, tout en reconnaissant que la situation était tendue. "Nous n'avons aucun problème avec eux, mais nous ne les laisserons pas nous attaquer", a-t-il ajouté. Ce n'est pas la première fois que des incidents opposent les forces kurdes et chiites d'Irak, deux composantes essentielles pourtant dans la lutte engagée depuis un an contre l'organisation Etat islamique. (Bureau de Bagdad avec Isabel Coles à Erbil; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant