Tensions diplomatiques entre la Pologne et la Russie

le
0

(Précisions, contexte) VARSOVIE, 26 septembre (Reuters) - Le ministère polonais des Affaires étrangères a décidé de convoquer lundi l'ambassadeur de Russie à Varsovie, qui a affirmé que la Pologne était en partie responsable du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939, a annoncé samedi le chef de la diplomatie polonaise, Grzegorz Schetyna. Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision TVN24 et diffusé vendredi soir, l'ambassadeur de Russie Sergueï Andreïev a soutenu que la Pologne était en partie responsable de la guerre car elle s'était constamment opposée à la formation d'une coalition dirigée contre Berlin dans les années trente. L'ambassadeur a ajouté que les relations actuelles entre Moscou et Varsovie n'avaient jamais été aussi mauvaises depuis 1945, la Pologne ayant décidé, a-t-il ajouté, de geler ses contacts politiques et culturels avec la Russie. "L'ambassadeur de Russie sera convoqué lundi au ministère des Affaires étrangères afin de clarifier cette affaire", a déclaré Grzegorz Schetyna à des journalistes. L'Union soviétique de Joseph Staline avait signé le 23 août 1939 avec l'Allemagne nazie un pacte de non-agression prévoyant notamment le partage de la Pologne entre ces deux pays. Samedi matin, le ministère polonais des Affaires étrangères a publié un communiqué faisant état de sa "surprise" et de son "inquiétude" à la suite des propos de Sergueï Andreïev, "non conformes à la vérité historique" et qui "rappellent le temps de Staline et de l'Union soviétique". Vendredi, l'ambassadrice de Pologne à Moscou, Katarzyna Pelczynska-Nalecz, avait été convoquée au ministère russe des Affaires étrangères à la suite de la dégradation de tombes de soldats de l'Armée rouge dans un cimetière militaire à Milejczyce, ville du nord-est de la Pologne près de la frontière biélorusse. Le gouvernement polonais a condamné ces actes de vandalisme et une enquête a été ouverte. Le 17 septembre, Katarzyna Pelczynska-Nalecz avait déjà été convoquée au ministère russe des Affaires étrangères, après la démolition d'une statue érigée en l'honneur d'un général soviétique dans la ville polonaise de Pieniezno, à une vingtaine de kilomètres au sud de l'enclave russe de Kaliningrad. ID:nL5N11N3DC (Wiktor Szary avec Karol Witenberg; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant