Tensions autour d'une nouvelle mosquée à Paris

le
0
Les imams du XVIIIe émettent des réserves sur le site proposé.

Les responsables des associations cultuelles n'ont certes pas claqué la porte, mais les négociations visant à transformer une ancienne caserne de sapeurs-pompiers en mosquée pour les musulmans des quartiers nord de Paris virent au casse-tête pour les représentants de l'État.

Alors que les fidèles célébraient mardi la fête de l'Aïd-el-Fitr marquant la fin du ramadan, les chefs religieux étaient une nouvelle fois en discret conciliabule dans l'après-midi. Objectif: trouver coûte que coûte, comme le résume benoîtement l'un des protagonistes, «une ébauche de début de solution » afin que les nombreux fidèles qui occupaient la voie publique dans le quartier de Barbès à l'occasion des grandes prières du vendredi après-midi migrent vers un lieu de culte digne de ce nom.

Série de doléances

Autour de la table, se trouvaient notamment le cheikh Salah Hamza, imam de la mosquée de rue Myrha dans le XVIIIe arrondissement, son homologue Moussa Niambélé, l'imam de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant