Tension sur l'esplanade des mosquées à Jérusalem

le
1

JERUSALEM, 19 octobre (Reuters) - Policiers israéliens et palestiniens surveillaient de près dimanche l'esplanade des mosquées à Jérusalem, lieu saint à la fois de l'islam et la religion juive, où des tensions opposent depuis plusieurs semaines fidèles musulmans et juifs. A l'occasion des vacances, les fidèles juifs ont été de plus en plus nombreux à se rendre sur le Mont du Temple, au-dessus du Mur des Lamentations, appelé le "Noble Sanctuaire" par les musulmans. Le site, administré par les autorités religieuses jordaniennes mais surveillé par les polices israélienne et palestinienne, abrite la mosquée Al Aksa et le Dôme du Rocher. Les non-musulmans sont autorisés à le visiter sous surveillance mais ne peuvent pas y prier, une interdiction qui est à la source de tensions. Tôt dimanche matin, un groupe d'une dizaine de juifs orthodoxes s'est mêlé aux touristes étrangers pour se rendre sous escorte sur l'esplanade mais les policiers ont veillé à ce qu'ils ne prient pas ouvertement. Alors que le groupe passait devant la mosquée Al Aksa, des femmes musulmanes ont crié "Allahou Akbar" ("Dieu est le plus grand") et la police palestinienne a conseillé aux juifs orthodoxes de se retirer. Un palestinien témoin des faits, Samy Hachlamon, a dénoncé une "provocation". Sur un escalier menant au Dôme du Rocher, les fidèles juifs ont eu le temps de photographier un graffiti où une étoile de David côtoyait une croix gammée, graffiti que les policiers ont rapidement effacé. Depuis plusieurs mois, Moshe Feiglin, un député du Likoud, le parti de Benjamin Netanyahu, appelle les juifs à aller prier sur le Mont du Temple, ce qui a provoqué des heurts la semaine passée. (Luke Baker, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le dimanche 19 oct 2014 à 17:53

    Mais qu'est-ce que cela peut faire que des Juifs prient à proximité de la mosquée ? Invraisemblable.