Tension en vue sur le marché des introductions en Bourse

le
0
Le retrait du projet d'introduction en Bourse de Lucien Barrière a mis en lumière les nouvelles exigences des investisseurs : ils attendent de vrais projets industriels et privilégient les marchés émergents et des sociétés dont ils maîtrisent l'activité.

La mise sur le marché des titres du groupe Barrière devait faire figure de test pour le marché des introductions en Bourse en France. L'opération a échoué Lucien Barrière ne sera pas introduit en Bourse par manque d'appétit des investisseurs et révélé la nouvelle exigence de ces derniers. «Ils attendent de vrais projets d'entreprise. La valeur doit être de qualité et le business model solide», explique Pascal Plunet, gérant conseil de Barclays Bourse. Et d'ajouter : «Compte tenu des turbulences sur les marchés financiers, les investisseurs se montrent très sélectifs à l'égard des nouvelles entrées en Bourse. Leur intérêt va principalement aux opérations qui bénéficient de la croissance des marchés émergents et aux sociétés qu'ils connaissent bien et qui ont une bonne visibilité.

«Les sociétés ont besoin de marchés avec une vraie direction»

Pour un analyste, la suspension du projet d'introduction de Lucien Barrière était prévisible. «Dès

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant