Tension avec la Corée du Nord : les Etats-Unis déploient quatre chasseurs F-22

le
0
Tension avec la Corée du Nord : les Etats-Unis déploient quatre chasseurs F-22
Tension avec la Corée du Nord : les Etats-Unis déploient quatre chasseurs F-22

L'escalade militaire et la démonstration de force se poursuivent en Corée du Sud, après un tir nucléaire et un récent lancement de fusée par la Corée du Nord. Quatre avions de chasse furtifs F-22 américains sont ainsi arrivés en renfort mercredi sur une base aérienne située près de Séoul.

Escortés par huit autres appareils de combat américains et sud-coréens, les F-22 ont atterri sur la base aérienne d'Osan, près de Pyeongtaek, à 70 kilomètres au sud de la frontière avec la Corée du Nord. Ces chasseurs furtifs sont d'ordinaire basés sur l'île d'Okinawa, dans le sud du Japon. On ignore combien de temps ils resteront en Corée du Sud. Ces chasseur furtifs sont une arme redoutable qu’aucun appareil au monde ne peut battre comme l'ont prouvé différentes simulations. En outre, les F-22 disposent d’un radar AESA (Active Electronically Scanned Array) pour cibler les avions ennemis à 250 km de distance. Une vitesse de croisière supersonique (supercroisière) peut également être atteinte sans recours à la postcombustion et les armements que peut transporter l'avion, y compris des armes nucléaires, se veulent impressionnants.

Missiles anti-missiles et sous-marin d'attaque

Peu après le quatrième essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier, l'armée américaine avait déployé samedi dernier en Corée du Sud une batterie supplémentaire de missiles anti-missiles Patriot. Toujours pour faire face à une éventuelle menace de Pyongyang, un bombardier lourd B52 Stratofortress, qui peut transporter des armes nucléaires, avait également été déployé dans la région.  Le B-52 avait alors survolé le territoire sud-coréen à basse altitude avant de repartir pour la base de Guam, île du Pacifique où il est stationné.

Lundi, le sous-marin d'attaque USS North Carolina est arrivé dans le port de Busan, dans le sud de la Corée du Sud, pour participer à des exercices conjoints avec la marine sud-coréenne. Un porte-avions ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant