Tennis - WTA : Serena Williams s'exprime à son tour sur les violences policières

le
0
Tennis - WTA : Serena Williams s'exprime à son tour sur les violences policières
Tennis - WTA : Serena Williams s'exprime à son tour sur les violences policières

Vingt-quatre heures après LeBron James, c’est une autre grande star du sport américain qui a décidé de s’exprimer sur les violences policières envers les Noirs aux Etats-Unis.

Contrainte de déclarer forfait pour la tournée asiatique en raison d’une blessure à l’épaule, Serena Williams a dû rester aux Etats-Unis. Un pays où, outre la campagne pour les élections présidentielles, les violences policières envers la communauté noire et les manifestations qui ont suivi, notamment à Charlotte, font la Une de l’actualité. L’ancienne n°1 mondiale, vingt-quatre heures après LeBron James, autre icône du sport américain, a décidé de prendre la parole, via un message posté sur Facebook. « Aujourd’hui, j'ai demandé à mon neveu de 18 ans (soyons clair, il est noir) de me conduire à mes rendez-vous pour que je puisse travailler sur mon téléphone portable. Au loin, j'ai vu un policier sur le côté de la route. J'ai rapidement vérifié si mon neveu respectait la limitation de vitesse. Ensuite je me suis souvenue de cette horrible vidéo d'une femme dans une voiture, où son petit ami avait été abattu par un policier. J’ai pensé à ça très rapidement. J’ai presque regretté de ne pas conduire moi-même. Je ne me serais jamais pardonnée si quelque chose était arrivé à mon neveu. Il est si innocent. Comme l’étaient « les autres ». Pourquoi j’ai pensé à cela en 2016 ? N'avons-nous pas vécu assez de choses, ouvert assez de portes et eu un impact dans la vie de milliards de personnes ? Mais j’ai réalisé qu'on devait continuer à faire avancer les choses, ce n'est pas jusqu'où on est arrivé qui compte, mais ce qu'il nous reste encore à conquérir. Je me suis demandée aussi pourquoi je ne m'étais pas encore exprimé, je me suis regardée dans un miroir, j'ai pensé à mes neveux, à si j'avais un fils ou des filles. Comme l'a dit Martin Luther King, "Un moment arrive où le silence est une trahison". Je ne resterai pas silencieuse ».
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant