Tennis. Wimbledon (quarts de finale) : Tsonga encore trop court

le , mis à jour à 10:04
0
Tennis. Wimbledon (quarts de finale) : Tsonga encore trop court
Tennis. Wimbledon (quarts de finale) : Tsonga encore trop court

Il n'y a donc finalement pas eu d'exploit de Jo-Wilfried Tsonga à Wimbledon. Le Manceau (n° 12) s'est incliné hier en quarts de finale face à Andy Murray (n° 2) en cinq sets (7-6 (12/10), 6-1, 3-6, 4-6, 6-1). « J'aurais aimé lui tenir tête et ne pas laisser filer dans le 5e set, dira le Français. Ça faisait longtemps que je n'avais pas autant accroché un joueur de ce niveau dans un tournoi du Grand Chelem. »

 

Pourtant, le scénario fut haletant. Le Français a d'abord fait jeu égal avec l'Ecossais durant un premier set à rallonge (1 h 16). Mais il a laissé passer sa chance dans un tie-break disputé, après avoir manqué trois balles de set. Atteint psychologiquement, il s'est ensuite écroulé dans la deuxième manche.

 

Le protégé de Thierry Ascione a alors montré un visage plus séduisant pour s'adjuger les deux sets suivants. Mais cela n'a fait que retarder l'inévitable puisque le n°2 français a craqué dans la dernière manche face à un adversaire plus solide et précis. Il s'incline finalement après 3 h 53 de combat et n'ira donc pas en demi-finale du tournoi londonien pour la troisième fois de sa carrière.

 

Les chiffres n'ont pas menti

 

« J'aimerais battre ces mecs-là », avait déclaré le Manceau avant son match face à Murray. Il faudra repasser. Le Français n'a d'ailleurs plus gagné face à un membre du Big Four en Grand Chelem depuis 2013 et sa victoire contre Roger Federer. Hier soir, il a subi sa 14e défaite face à ces joueurs en « majeur », contre seulement 5 succès.

 

Andy Murray, lui, signe sa 28e victoire de rang face à un Français en Grand Chelem et se qualifie pour sa 7e demi-finale à Wimbledon. Il y retrouvera Tomas Berdych (n° 10), tombeur un peu plus tôt du jeune Lucas Pouille (n° 32).

 

Le Français n'a fait illusion qu'un set face au grand Tchèque (7-6, 6-3, 6-2). Trop court physiquement après sa blessure à la cheville au match précédent, il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant