Tennis - US Open (F) : Kerber est bien la numéro 1

le
0
Tennis - US Open (F) : Kerber est bien la numéro 1
Tennis - US Open (F) : Kerber est bien la numéro 1

Déjà vainqueur de l'Open d'Australie en début d'année, Angelique Kerber a enlevé samedi l'US Open en s'imposant en trois sets en finale face à la Tchèque Karolina Pliskova (6-3, 4-6, 6-4). La nouvelle numéro 1 mondiale termine en apothéose une année déjà exceptionnelle pour elle.

Angelique Kerber vit un vrai conte de fée en 2016. En janvier, l’Allemande s’était offert sa première victoire en Grand Chelem en dominant Serena Williams en finale à l’Open d’Australie. Parvenue quelques mois plus tard en finale de Wimbledon, Kerber avait buté cette fois sur l’Américaine. Samedi, dans la foulée de sa médaille d'argent à Rio, elle a fait plus fort encore en remportant son deuxième titre dans un tournoi du Grand Chelem juste après avoir été promue numéro 1 mondiale, devenant au passage la première joueuse de son pays depuis Steffi Graf en 1996 à s'imposer à Flushing Meadows. Intouchable pendant cet US Open synonyme de nouveau triomphe pour elle, la meilleure joueuse de tennis du moment sur le circuit féminin a ajouté une magnifique cerise sur un gâteau déjà somptueux. Vainqueur en trois sets (6-3, 4-6, 6-4) d’une Karolina Pliskova payant son manque d’expérience sur les points les plus importants du match, la Brêmoise est pourtant passée à deux doigts du précipice dans la dernière manche, lorsque la Tchèque, tombeuse des deux soeurs Williams dans le tournoi, a mené 3-1 après avoir breaké son adversaire. Mais Kerber n’est pas pour rien une des joueuses du circuit les plus fortes mentalement.

Kerber : « Tous mes rêves se réalisent en même temps »

Extrêmement solide dans le jeu comme dans la tête, elle n’a jamais relâché la bride et a profité des nombreux cadeaux de Pliskova à des moments cruciaux pour inverser la situation avant de s’imposer sur un jeu blanc sur service adverse. Il y a deux semaines, la jeune joueuse tchèque de 24 ans avait privé l’Allemande de la première place mondiale en la battant en finale à Cincinatti. Samedi, face à une Kerber assurée de rester au sommet de la hiérarchie même en cas de défaite en finale, Pliskova, beaucoup trop crispée lors de cette finale, n’a pas fait le poids. « C’est une année incroyable, la plus belle de ma carrière, tous mes rêves se réalisent en même temps », réalisait à peine lors de la remise du trophée celle qui était devenue jeudi à 28 ans la joueuse la plus âgée à prendre les commandes du classement WTA pour la première fois. A l’âge où certaines championnes peinent à rester au top niveau, Angelique Kerber n’a, elle, jamais été aussi forte. Sur un nuage depuis le début de l’année, elle traverse actuellement une période où tout lui réussit. La preuve encore, avec ce triomphe, samedi à New York. Et ce n’est peut-être pas encore fini, puisqu’il reste le Masters.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant