Tennis - US Open (double F) - Mladenovic et Garcia ne digèrent pas

le
0
Tennis - US Open (double F) - Mladenovic et Garcia ne digèrent pas
Tennis - US Open (double F) - Mladenovic et Garcia ne digèrent pas

Battues en finale de l’US Open dimanche, Kristina Mladenovic et Caroline Garcia avaient conscience d’être passées à deux doigts d’un nouveau titre en Grand Chelem après leur succès de juin dernier à Roland Garros.

Caroline Garcia n’est pas prête d’oublier ce moment où avec Kristina Mladenovic, elle s’est retrouvée à un jeu d’une victoire à l’US Open. « On est des compétitrices, on veut toujours chercher des trophées, alors il y a de la déception, ça va prendre du temps à digérer cette défaite », reconnaissait Garcia après la défaite de la paire française face à l'Américaine Bethanie Mattek-Sands et la Tchèque Lucie Safarova en trois sets (2-6, 7-6, 6-4), dimanche soir en finale sur le court du Stadium Arthur Ashe. Un sentiment partagé par sa partenaire, Kristina Mladenovic, qui semblait toutefois moins amère que sa compatriote en dépit de ce scénario qui avait vu servir le duo pour le match à 5-4 dans le deuxième set. « On n’a pas grand-chose à se reprocher, ça ne s’est pas joué à grand-chose (…) On a encore de très beaux objectifs d’ici la fin de saison, en simple comme en double, avec le Masters à Singapour. On est des perfectionnistes, il faut rebondir et revenir plus fort. »

Dans le flou pour la Fed Cup

La Fed Cup pourrait également attendre les finalistes malheureuses de l’US Open. Tout dépendra de la décision de la FFT, qui avait suspendu les deux jeunes femmes à titre conservatoire après que ces dernières ont critiqué la Fédération pendant le tournoi olympique. « La décision n’est pas la nôtre, on verra bien ce que va dire la FFT », a expliqué Garcia dimanche soir. La joueuse française ne cache pas que cette affaire a rendu les dernières semaines très agitées. « Il y a eu des décisions prises, on a essayé de se concentrer sur le tennis. Au niveau émotionnel, c’était difficile, on a dépensé beaucoup d’énergie. » « On bosse, on joue au tennis, le reste, on ne le contrôle pas », ajoute de son côté Mladenovic.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant