Tennis: Tsonga va défendre son titre face à Seppi à Metz

le
0

par Eric Salliot

METZ, Moselle (Reuters) - Le Français Jo-Wilfred Tsonga s'est qualifié samedi pour la finale du tournoi de Metz, où il défendra son titre face à l'Italien Andreas Seppi qui avait mis fin, quelques heures auparavant, à la renaissance de Gaël Monfils.

Alternant le brillant et le médiocre, le Manceau, tête de série numéro 1, est venu à bout du Russe Nikolay Davydenko en trois manches (6-0 3-6 6-4) et 1h48.

Entré dans sa partie comme une tornade (6-0 après 30 minutes), Jo-Wilfried Tsonga s'est compliqué la tâche en début de deuxième manche. Peut-être frustré de ne pas avoir pu concrétiser trois balles de break, il a offert un break providentiel (4-3) à Nikolay Davydenko, 48e mondial.

Sur une double-faute du Français, le Russe a pu breaker puis recoller à une manche partout, plongeant le public dans la plus grande perplexité.

Mais le Manceau, 7e joueur mondial, a retrouvé de la sérénité dans la troisième manche et fait la différence dans le neuvième jeu avant de boucler cette demi-finale sur un jeu blanc.

"Je suis parti très fort mais j'ai commencé à jouer petit bras et, contre un joueur comme Nikolay, ça ne pardonne pas", a expliqué Jo-Wilfried Tsonga. "J'ai beaucoup de déchet dans mon jeu, je m'en excuse mais j'ai un jeu à risque."

Le Français va chercher à décrocher le neuvième titre de sa carrière. Grâce à cette accession en finale d'un tournoi "250", il augmente ses chances de figurer parmi les huit meilleurs joueurs de la planète qualifiés pour le Masters.

Il tentera dimanche de devenir le premier joueur à signer le doublé en Lorraine. Pour ce faire, il devra battre Andreas Seppi qui a dominé Gaël Monfils à l'usure, en trois sets 3-6 6-1 6-4 et une heure 41 minutes.

"C'ÉTAIT À MA PORTÉE"

Le Transalpin, 28e mondial, convoitera quant à lui le troisième titre de sa carrière -le deuxième cette année après Belgrade.

Fatigué par son quart de finale marathon la veille face à Philipp Kohlschreiber, Gaël Monfils, 44e mondial, n'a pas tenu la distance.

Après un premier set convaincant, il a baissé physiquement, lâchant la deuxième manche en 25 minutes pour conserver de l'énergie dans le set décisif.

Mais le Parisien, qui revient sur le circuit après quatre mois d'absence, a cédé sa mise en jeu au cinquième jeu en commettant deux double-fautes.

Il s'est bien créé deux balles de 5-5 mais il a perdu deux échanges de fond de court. Sur une volée de coup droit, Andreas Seppi a décroché son billet pour sa cinquième finale, sa première en France.

"Je suis déçu car c'était un match à ma portée, a dit Gaël Monfils. J'ai manqué de fraîcheur, ce qui est un peu normal. Dès ce matin, j'avais des courbatures. Mais je ne peux pas me satisfaire d'une demi-finale. Le bilan de cette semaine est mitigé, le point positif étant que je n'ai pas de pépins."

Gaël Monfils va s'envoler pour l'Asie pour une tournée complète, avec Bangkok la semaine prochaine puis Tokyo et Shanghai.

"Le plus dur commence, a-t-il observé. Mon corps n'a plus été habitué à l'enchaînement des efforts et au décalage horaire. Cela dit, si je ne fais que des demi-finales, ça ira."

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant