Tennis: Tsonga secoué par Benneteau à Bercy

le
0
JO-WILFRIED TSONGA DANS LA DOULEUR À PARIS-BERCY
JO-WILFRIED TSONGA DANS LA DOULEUR À PARIS-BERCY

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Jo-Wilfried Tsonga a connu une entrée en matière difficile, mardi, au Masters 1000 de Paris-Bercy où le numéro un français a été plus que chahuté par son compatriote Julien Benneteau avant de s'imposer au jeu décisif du troisième set.

Quasiment qualifié pour le Masters, Tsonga semblait parti pour décrocher une victoire aisée mais il a finalement dû batailler pour s'imposer après deux heures et 24 minutes, 6-2 4-6 7-6, face au 37e joueur mondial.

Tête de série n°6, le Manceau rencontrera en huitième de finale le vainqueur du duel entre Espagnols qui mettra aux prises mercredi Nicolas Almagro, n°11, et Albert Ramos, 48e à l'ATP.

En cas de succès, Tsonga validera officiellement son ticket pour le Masters de Londres le mois prochain.

Trois autres Français ont passé le cap, eux, du premier tour avec plus ou moins de difficultés: Jérémy Chardy, Michaël Llodra et Paul-Henri Mathieu. Benoît Paire a pour sa part calé au deuxième tour devant le Japonais Kei Nishikori, tête de série n°15.

En fin de matinée, le Croate Marin Cilic, n°13, avait été la première tête de série à quitter l'épreuve, battu en moins d'une heure et demie par le qualifié polonais Jerzy Janowicz, 69e mondial à 21 ans.

Jo-Wilfried Tsonga a donc signé une victoire en trois actes face à un Benneteau toujours capable d'aller au bout de l'effort.

Balayé en 44 minutes dans une première manche conclue par un coup droit expédié hors des limites du court, Benneteau ne s'est toutefois pas laissé abattre.

Dans le deuxième set, il a pris l'engagement de son rival au troisième jeu mais a immédiatement cédé cet avantage. Il a récidivé au cinquième jeu et n'a plus lâché l'affaire jusqu'à boucler la manche sur un revers dans le filet de Tsonga.

PROMESSE TENUE

Le troisième set promettait d'être tendu et il le fut, Julien Benneteau perdant même un instant son calme à 5-5 après avoir contesté une décision arbitrale.

Tsonga allait ensuite mener 6-5 mais ni la colère, ni le score ne déstabilisaient Benneteau, qui remportait son service blanc pour égaliser à six partout d'un service gagnant sur deuxième balle.

Dans le tie-break, les deux partenaires de Coupe Davis se sont retrouvés à deux partout après avoir cédé chacun une fois leur engagement mais Tsonga a ensuite passé la vitesse supérieure pour aligner cinq points de suite et remporter le match sur un nouveau coup droit trop long de son adversaire.

Auparavant, d'autres Français avaient foulé les courts du POPB.

Paul-Henri Mathieu, qui s'est dit victime d'un "bug", a eu toutes les peines du monde à conclure face à l'Espagnol Roberto Bautista-Agut.

Vainqueur aisé du premier set 6-4, le Français, invité des organisateurs, a eu un peu de mal à venir à bout de son rival. Il a mené 5-4 service à suivre, a laissé filer six balles de match - dont deux doubles fautes dans un dixième jeu long de 27 minutes et 19 secondes au terme duquel l'Espagnol a recollé à cinq partout.

LLODRA-ISNER: BATAILLE DE SERVEURS EN VUE

Mais Mathieu a tenu bon, repris l'engagement adverse avant de mettre un terme à la rencontre sur un jeu blanc, sur sa septième balle de match. Il rencontrera pour une place en huitième de finale l'Écossais Andy Murray, troisième mondial.

Jérémy Chardy avait, lui, été beaucoup plus expéditif lors du match d'ouverture de la journée où il a bénéficié du handicap d'un autre qualifié espagnol, Guillermo Garcia-Lopez, qui a grimacé de douleur durant la majeure partie de la rencontre.

Chardy l'a emporté 6-0 6-3 en 72 minutes et retrouvera au deuxième tour le Canadien Milos Raonic, n°14, avant de défier, en cas de succès, le Serbe Novak Djokovic, qui redeviendra numéro un mondial lundi prochain.

Soixante six minutes ont suffi à Michaël Llodra, également bénéficiaire d'une wild-card, pour renvoyer aux vestiaires grâce à son jeu de service-volée un troisième Espagnol, Daniel Gimeno-Traver.

Battu au dernier tour des qualifications et repêché après le forfait de Radek Stepanek, Gimeno-Traver s'est incliné 7-5 6-3 face à un Llodra qui ne faisait pas ses 32 ans sur le central du POPB. Le Parisien tentera de poursuivre sa route en affrontant un autre grand serveur, l'Américain John Isner, n°10.

Au rang des vaincus, Benoît Paire n'a pas résisté à Kei Nishikori. Au terme d'un match qui s'est terminé sous les sifflets du public, il s'est incliné 7-6 6-2.

Parmi les autres têtes d'affiche du jour, le Suisse Stanislas Wawrinka, n°16, l'a emporté 6-3 6-2 face à l'Argentin Carlos Berlocq, 54e à l'ATP.

Voir également

Edité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant