Tennis: Tsonga, Nadal et Djokovic en demi-finale à Monte-Carlo

le
0
NOVAK DJOKOVIC DANS LE DERNIER CARRÉ À MONTE-CARLO
NOVAK DJOKOVIC DANS LE DERNIER CARRÉ À MONTE-CARLO

par Eric Salliot

MONTE-CARLO (Reuters) - Le numéro un français Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié vendredi pour la première demi-finale de sa carrière au Masters 1000 de Monte-Carlo où il retrouvera l'Espagnol Rafael Nadal, qui vise en neuvième titre consécutif sur sa terre battue fétiche.

Pour autant, l'ancien numéro un mondial, aujourd'hui cinquième, ne s'est pas montré sous son meilleur jour et a connu des difficultés à se défaire du Bulgare Grigor Dimitrov, 34e à l'ATP, finalement battu 6-2 2-6 6-4.

Dans un match plus équilibré quant au classement, Tsonga n'a pas été davantage à la fête pour vaincre sur le score de 2-6 6-3 6-4 le Suisse Stanislas Wawrinka, tête de série n°13 et impressionnant vainqueur la veille de l'Écossais Andy Murray, deuxième mondial.

Richard Gasquet, neuvième mondial, partait, lui, avec les faveurs des pronostics face à l'Italien Fabio Fognini, 32e mondial n'ayant jamais remporté un tournoi ni même été à pareil niveau dans un tournoi de cette importance.

Il a été vaincu 7-6 6-2 laissant à Fognini l'occasion de se frotter au numéro un mondial, Novak Djokovic, qui n'a pas traîné sur le court pour mettre fin au parcours du Finlandais Jarkko Nieminen, 6-4 6-3 en tout juste une heure et quart.

Semblant avoir perdu son tennis, cédant trois fois son service en début de rencontre pour aller chercher un tie-break, Richard Gasquet est apparu déboussolé sur le central monégasque où il avait joué les demi-finales en 2005 et les quarts en 2007.

Dans le jeu décisif de la première manche, il a été dominé par l'Italien qui l'a emporté 7-0. Très vite breaké dans le deuxième set, il l'a cédé 6-2 au terme d'un match de moins d'une heure et demie sur une énième faute, un revers dans le filet.

NADAL A TREMBLÉ

Rafael Nadal a donc peiné pour remporté sa 45e victoire à Monte-Carlo, un tournoi qu'il a toujours gagné depuis sa première apparition sur le Rocher en 2005.

Mais face à un adversaire coriace et qui, de l'aveu même du septuple vainqueur de Roland-Garros, est à 21 ans "l'avenir du tennis", l'histoire n'a pas été simple malgré une entame de match sans souci et un premier set empoché 6-2.

Mais le Bulgare a refusé de lâcher prise et c'est sur le même score, à la stupeur générale, qu'il est revenu à une manche partout.

Le prince des lieux avait tremblé et jusqu'à 4-4 dans le set décisif, il a continué à le faire. Mais finalement, malgré un revers en panne et un service discutable, l'Espagnol a fini par se détacher 5-4 service a suivre.

Dimitrov a bien encore sauvé une balle de match sur une accélération de coup droit jouée - semble-t-il - sur une jambe mais a cédé sur la deuxième où, d'un ace, Nadal a mis fin aux débats après deux heures et huit minutes.

Jo-Wilfried Tsonga a, de son côté, fait un premier set bien en dessous de sa valeur, comme le montrent les quatre jeux de rang perdus à partir de 2-2.

Il est revenu à un set partout avant de se détacher 3-1 dans la manche décisive. Mais Wawrinka a égalisé à 3-3. Le Français lui a immédiatement repris son engagement, s'est détaché 5-3 et obtenu trois premières balles de match sur le service du Suisse.

Wawrinka est passé à l'attaque pour écarter le danger et empocher ce jeu mais Jo-Wilfried Tsonga n'a pas craqué au moment de servir pour le gain de la rencontre. Sur sa quatrième balle de match, un ace lui a donné la victoire après deux heures et 10 minutes de jeu.

Rafael Nadal et Jo-Wilfried Tsonga se sont rencontrés dix fois et l'Espagnol mène par sept victoires à trois. Les trois succès du Français ont eu lieu sur dur ou gazon.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant