Tennis: Simon et Janowicz poursuivent l'aventure

le
0
GILLES SIMON PREMIER QUALIFIÉ POUR LES DEMI-FINALES À BERCY
GILLES SIMON PREMIER QUALIFIÉ POUR LES DEMI-FINALES À BERCY

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Gilles Simon n'avait jamais franchi les huitièmes de finale au Masters 1000 de Paris-Bercy, Jerzy Janowicz n'avait jamais intégré le tableau final d'un tournoi de cette importance et tous deux s'affronteront samedi pour une place en finale.

De coup de pouce en coup de chance, le Français s'est retrouvé en quart de finale où il affrontait vendredi le Tchèque Tomas Berdych, tête de série n°5, qu'il a proprement battu en deux sets, 6-4 6-4.

Gros serveur, Janowicz s'est offert son deuxième Top 10 de rang et, après Andy Murray, troisième mondial, il a battu le Serbe Janko Tipsarevic, neuvième, qui a abandonné alors qu'il était mené 4-1 40-0 dans le troisième set.

Le rêve se poursuit donc pour le joueur de 21 ans, qui sait aussi faire preuve de toucher.

Issu des qualifications, il a tour à tour éreinté Philipp Kohlschreiber et Marin Cilic, deux membres du Top 20, Murray, qui a fini par baisser les bras après avoir manqué une balle de match, et pour finir, Tipsarevic, qui n'a même pas pris la peine de jouer les derniers points qui aurait rendu encore plus belle encore la victoire de son rival.

Comme contre l'Écossais la veille, Janowicz a connu un début de rencontre poussif et a perdu son service dès le deuxième jeu. Le Serbe a conservé cet avantage et bouclé le set en 35 minutes.

Mais comme jeudi, le Polonais n'a rien lâché. Toujours aussi déterminé, il s'est détaché 3-0 dans la deuxième manche, a laissé Tipsarevic prendre un jeu avant d'en aligner à nouveau trois pour revenir à un set partout.

INÉLÉGANT

Dans l'ultime manche, Janowicz a pris deux fois l'engagement adverse et alors qu'il venait d'obtenir trois balles de 5-1 sur son service, il a vu le Serbe rendre les armes, de façon certes inélégante mais qui n'a en rien gâché sa joie.

Après une heure 48 d'un match où il a alterné puissance au service et finesse dans ses coups, notamment sur les amorties qu'il affectionne, Jerzy Janowicz a rejoint le dernier carré.

Tipsarevic a, lui, argué d'"un coup de fatigue à la fin du premier set" pour justifier son abandon dans un communiqué diffusé par l'organisation.

Auparavant, Simon, vainqueur cette année à Bucarest et finaliste à Bangkok, avait montré l'étendue de son talent de tacticien.

Dans la première manche, Simon a pris les commandes dès le cinquième jeu, s'appuyant un service solide - 75% de premières balles sur l'ensemble de la rencontre - pour finalement l'emporter en 64 minutes.

Le deuxième set fut plus compliqué, le Tchèque entrant en rébellion jusqu'à se procurer trois balles de 4-0 sur le service de Simon, qui est finalement parvenu à s'en sortir.

Le Français fut néanmoins mené 4-1 avant de passer la surmultipliée, bénéficiant au passage de quelques largesses de son adversaire. Il a aligné cinq jeux de rang pour conclure la rencontre d'un ace sur sa deuxième balle de match après une heure et 51 minutes.

EN ATTENDANT TSONGA ET LLODRA

Le parcours de Gilles Simon dans ce tournoi devait être semé d'embûches, il fut finalement beaucoup plus tranquille que prévu.

Alors que Roger Federer, numéro un mondial qui cédera sa place lundi, lui était promis au deuxième tour, c'est finalement le Roumain Victor Hanescu qui se présenta sur le court, le Suisse ayant déclaré forfait.

En huitième de finale, le Japonais Kei Nishikori a renoncé à défendre ses chances, constatant le matin-même à l'échauffement que sa cheville droite, qui le tracassait depuis plusieurs jours, ne tiendrait pas la distance.

Il a ainsi offert à Simon sa place en quart, un cadeau dont a su profiter le Français face à Berdych, vainqueur de l'épreuve en 2005 et qui a atteint, entre autres, cette saison, les demi-finales de l'US Open et a remporté deux tournois.

Berdych n'a lui pu que saluer la performance de son adversaire: "je ne l'ai pas vu jouer aussi bien depuis longtemps".

Dans la soirée deux autres Français peuvent encore rejoindre Gilles Simon en demi-finales : Jo-Wilfried Tsonga, qui rencontre l'Espagnol David Ferrer, cinquième mondial, et Michaël Llodra qui sera opposé à l'Américain Sam Querrey.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant