Tennis: Roger Federer et Serena Williams se jouent de la chaleur

le
0
SERENA WILLIAMS QUALIFIÉE POUR LE 3E TOUR À MELBOURNE
SERENA WILLIAMS QUALIFIÉE POUR LE 3E TOUR À MELBOURNE

par Nick Mulvenney

MELBOURNE (Reuters) - Roger Federer et Serena Williams se sont joués de la chaleur torride de Melbourne pour se qualifier pour le troisième tour de l'Open d'Australie.

Ecran total et poches de glace étaient de rigueur dans les tribunes par une chaleur qui a atteint les 40 degrés en fin d'après-midi.

Roger Federer est resté d'une froideur totale pendant les trois sets qui lui ont permis de dominer le Russe Nikolay Davydenko 6-3 6-4 6-4 en un tout petit peu moins de deux heures.

Le Suisse, qui chasse un 18e titre dans le Grand Chelem, aura pour prochain adversaire Bernard Tomic, qui est considéré à 20 ans comme une des valeurs montantes du tennis.

Tomic est le dernier joueur australien en course. Il a alimenté sa réputation de mauvais garçon en affirmant que bien que 47e joueur mondial il pouvait battre Federer comme il a battu Novak Djokovic à Perth, dans la Hopman Cup, avant de remporter son premier tournoi ATP à Sydney.

Le Suisse ne s'est pas laissé impressionner. "J'ai beaucoup plus d'expérience que lui, je sais ce que je peux attendre de moi en termes de niveau de jeu. Je suis aussi beaucoup plus fort physiquement. Je peux compter sur de longs échanges, je n'ai pas à me faire de souci", a-t-il répliqué.

MÊME PAS MAL

Serena Williams, qui a le même âge que Roger Federer, 31 ans, n'a passé qu'un minimum de temps dans la fournaise de la Rod Laver Arena pour écarter l'Espagnole Garbine Muguruza 6-2 6-0.

L'Américaine n'a pas semblé se ressentir de sa cheville tordue au cours de sa démolition 6-0 6-0 d'Edina Gallovits-Hall. Elle n'a pas semblé non plus affectée par le coup de raquette qu'elle s'est donné sur la lèvre en fin de coup droit dans le premier set.

"Je n'ai rien senti", a-t-elle déclaré, interrogée sur l'état de sa cheville. "D'habitude, je sens les blessures à la fin du match mais jusqu'ici tout va bien. Je me sens mieux que jamais. Je suis de mieux en mieux et je ne peux que m'améliorer encore."

L'objectif déclaré de l'Américaine dans cet Open d'Australie est de détrôner Victoria Azarenka, tenante du titre et n°1 mondiale. La Biélorusse a joué dans la relative fraîcheur de la fin de matinée et a tenu son rang. Elle a infligé un 6-1 6-0 à la Grecque Eleni Daniilidou.

En simple messieurs, Andy Murray a défendu sans souci son rang de tête de série n°3, sur une victoire en trois sets 6-2 6-2 6-4 sur le Portugais Joao Sousa.

La journée a également été faste pour le tennis français dont cinq des six représentants en lice, Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon, Jérémy Chardy, Gaël Monfils et Richard Gasquet, se sont qualifiés pour le troisième tour.

La seule exception est Kristina Mladenovic qui a été battue 6-4 6-3 par l'Américaine Sloane Stephens et laisse Marion Bartoli seule Française dans le simple dames.

La France aura au moins un représentant en huitièmes de finale puisque Gilles Simon et Richard Gasquet s'affronteront au prochain tour.

Tout le monde n'a pas survécu aussi facilement à l'épreuve de la chaleur.

"Ce n'est pas facile, pas facile. J'ai besoin d'un nouveau corps", a gémi la Japonaise Kimiko Date-Krumm, 100e joueuse mondiale qui a éliminé l'Israélienne Shahar Peer malgré ses 42 ans.

L'ancienne n°1 mondiale Caroline Wozniacki s'est elle aussi senti plus vieille après sa victoire pourtant facile 6-1 6-4 sur la Croate Donna Vekic (6-1 6-4).

"Je suis sur le court depuis plusieurs années et je me sens comme un vétéran surtout quand je joue contre quelqu'un de 16 ans", a dit la Danoise. "Je commence vraiment à me sentir vieille et je n'ai que 22 ans!"

Jean-Paul Couret pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant