Tennis: Richard Gasquet ira à Londres, quoi qu'il arrive

le
0
GASQUET À LONDRES, QUOI QU'IL ARRIVE
GASQUET À LONDRES, QUOI QU'IL ARRIVE

par Eric Salliot

PARIS (Reuters) - Richard Gasquet va débuter mercredi le Masters 1.000 de Paris-Bercy face au Sud-Africain Kevin Anderson avec le fol espoir de refaire le coup de 2007, c'est-à-dire décrocher sur le fil la huitième place qualificative pour le Masters de Londres.

Quoi qu'il en soit, le Français sera dans la capitale britannique la semaine prochaine et, si ce n'est pour jouer au tennis, ce sera pour se reposer et voir un peu de football.

Dixième à la Race - classement des 12 derniers mois qui détermine les heureux récipiendaires d'un billet pour Londres -, le Français a 305 points de retard sur Janko Tipsarevic, accroché à sa neuvième position, synonyme de qualification depuis le forfait de Rafael Nadal.

Le protégé de Riccardo Piatti a besoin au minimum d'une demi-finale à Bercy pour espérer déloger le Serbe.

"C'est clair qu'il y a de l'enjeu et de l'espoir. J'ai pas mal de points de retard sur le huitième mais tout est possible, j'ai déjà atteint la finale d'un Masters 1.000, à Toronto. En cette fin de saison, j'ai bien joué. J'ai décroché un titre à Bangkok et je viens d'atteindre les demi-finales à Bâle", a rappelé Gasquet à Reuters.

"Je suis un peu déçu du match contre Juan Martin del Potro (en demi-finale à Bâle où l'Argentin a finalement décroché le titre), mais c'est quand même un très grand joueur."

Cette année, Richard Gasquet va se nourrir de son expérience de 2007, lorsqu'il avait décroché son ticket pour Shanghai en accédant au dernier carré à Paris, dominant notamment Andy Murray dans un match crucial.

"On était cinq ou six joueurs pour avoir cette place et c'est moi qui l'avait eue", se souvient-il. "Le soutien du public ici est motivant. Nous, les joueurs français, on a de la chance d'avoir ce tournoi."

Mais Richard Gasquet franchira de toute façon la Manche la semaine prochaine.

"J'avais prévu de me reposer et d'aller voir un ou deux matches de foot. C'est ce que j'avais fait l'an passé. Grâce à Arsène Wenger, j'avais vu Arsenal", a-t-il dit.

"Mais je préférerais évidemment disputer le Masters", a-t-il conclu.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant