Tennis: Richard Gasquet aurait voulu mieux faire

le
0
RICHARD GASQUET AURAIT VOULU MIEUX FAIRE FACE À NADAL
RICHARD GASQUET AURAIT VOULU MIEUX FAIRE FACE À NADAL

PARIS (Reuters) - Sans sombrer dans l'auto-flagellation, Richard Gasquet a avoué sans peine vendredi qu'il aurait voulu montrer autre chose que ce qu'il a affiché sur le court lors du quart de finale perdu au Masters 1000 de Paris-Bercy contre Rafael Nadal.

Cette douzième confrontation entre les deux hommes s'est achevée comme les précédentes par une défaite du Français, renvoyé au vestiaire sur le score de 6-4 6-1 par l'Espagnol, numéro un mondial.

"Je suis entré sur le court un peu nerveux mais avec une grosse envie de bien faire. Je ne commence pas si mal puis je me précipite un peu. Il y a un peu de fatigue au deuxième set. J'avais à coeur de faire vraiment mieux que ça, j'ai essayé de tenir mais bon...", a-t-il résumé.

Alors que la plupart des joueurs attendent la fin de Bercy avec impatience pour prendre des vacances, Richard Gasquet n'aura pas ce loisir.

La faute à une saison réussie - avec notamment trois titres et une demi-finale en Grand Chelem, à l'US Open - qui lui a valu une place pour les Masters de Londres, où seront réunis dès lundi les huit meilleurs joueurs de l'année qui s'achève.

S'agissant de Gasquet, il est justement le huitième de ces heureux élus pour le voyage dans la capitale britannique.

"Il va falloir retrouver de l'énergie et être prêt pour jouer là-bas. Cela va être dur. Je vais déjà avoir trois matches (de poule, ndlr) qui seront pour moi trois finales", a dit le Biterrois, qui a déjà disputé un tournoi des Maîtres, en 2007 à Shanghai.

"Je suis le huitième et tous les mecs là-bas seront donc mieux classés que moi. C'est très excitant d'y aller et je le mérite, j'ai fait une belle saison."

Richard Gasquet sait donc qu'il va devoir se frotter au gratin du tennis, à "ce qui se fait de mieux", comme il le souligne.

"Il faudra en profiter car ce n'est pas tous les ans qu'on y est. Mais j'ai surtout envie d'être un peu meilleur que je ne l'ai été ce soir", a-t-il conclu.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant