Tennis: retrouvailles entre Federer et Nadal en finale à Rome

le
0
FEDERER REJOINT NADAL EN FINALE À ROME
FEDERER REJOINT NADAL EN FINALE À ROME

par Eric Salliot

ROME (Reuters) - Les deux anciens numéros un mondiaux Rafael Nadal et Roger Federer se retrouveront dimanche en finale du Masters 1000 sur terre battue de Rome, sept ans après la victoire de l'Espagnol sur le Suisse au même stade de la compétition.

Pour gagner sa place, Roger Federer, aujourd'hui numéro trois à l'ATP, a mis fin au joli parcours du Français Benoît Paire, qui avait battu cette semaine l'Argentin Juan Martin Del Potro, tête de série n°7.

Le dernier représentant français a résisté une heure 30 et plié en deux manches 7-6 6-4, non sans avoir eu le break dans le premier set.

Rafael Nadal a quant à lui éliminé le Tchèque Tomas Berdych, tombeur en quart de finale du numéro un Novak Djokovic, en deux sets 6-2 6-4.

Il s'est ainsi qualifié pour sa huitième finale en autant d'épreuves disputées depuis son retour à la compétition, en février, après sept mois d'absence sur blessure.

Tomas Berdych n'a offert que peu de résistance à Nadal, à l'image d'une première manche remportée 6-2 en à peine plus d'une demi-heure.

Trois quarts d'heure plus tard, la rencontre était bouclée, le Tchèque ayant cédé son engagement au neuvième jeu de la deuxième manche pour laisser Nadal mener 5-4 service à suivre.

Un coup droit du Tchèque dans le couloir à offert au septuple vainqueur de Roland-Garros deux balles de match et une seule lui a suffi pour conclure.

"Il faudrait peut-être que je revoie mon match à la vidéo mais ma sensation est que mon premier set était fantastique. J'ai joué à un très haut niveau. J'ai bien varié", a déclaré Rafael Nadal après le match.

"Au deuxième set, j'ai commencé à sentir la fatigue, les matches contre (Ernests) Gulbis et (David) Ferrer ont laissé des traces. Quel que soit le résultat demain, j'aurais réalisé une grande saison de terre battue", a-t-il poursuivi.

FEDERER DIT N'AVOIR "RIEN À PERDRE"

L'Espagnol retrouvera en la personne de Roger Federer une vieille connaissance puisque les deux hommes s'affronteront pour la 30e fois.

L'Espagnol mène pour l'instant 19-10 mais Federer se veut optimiste.

"Pour moi, c'est déjà un très bon tournoi. J'espère bien conclure. Bon, il est favori mais je n'aurai rien à perdre. Il est peut-être à la fin d'une longue saison de terre battue. C'est peut-être ma chance", a dit le Suisse.

"Je l'ai battu exactement dans ces circonstances à Hambourg en 2007. Il va falloir que je m'habitue aux nouvelles conditions de jeu. Passer de la nuit à la journée (la finale est programmée à 16 heures-NDLR) n'est jamais évident. Je connais la difficulté mais je vais tout essayer. Je vais réfléchir à la manière de jouer et j'espère prendre les bonnes décisions."

Les deux joueurs s'étaient déjà affrontés en 2006 au Foro Italico lors d?une rencontre épique de cinq heures et cinq minutes. A l'époque, les finales se déroulaient au meilleur des cinq sets et Nadal l'avait emporté au finish (6-7 7-6 6-4 2-6 7-6) après avoir écarté deux balles de match.

"En 2006, on a joué à Rome cette finale monstrueuse de plus de cinq heures. J'avais raté deux coups droits long de ligne sur mes deux balles de match. C'est comme ça", s'est souvenu Federer.

Il s'agira également de leur première rencontre sur terre battue depuis la finale de Roland-Garros 2011. Le Majorquin s'était alors imposé en quatre sets.

Un succès de Rafael Nadal à Rome lui assurerait de prendre lundi la quatrième place du classement ATP et d'être désigné tête de série numéro quatre à Roland-Garros. Un classement qui lui assurerait d'éviter Djokovic avant les demi-finales Porte d'Auteuil.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant