Tennis: première pour Djokovic, fin de série pour Murray

le
0
NOVAK DJOKOVIC DOMINE ANDY MURRAY EN FINALE À SHANGHAI
NOVAK DJOKOVIC DOMINE ANDY MURRAY EN FINALE À SHANGHAI

SHANGHAI (Reuters) - Le Serbe Novak Djokovic a pris dimanche une éclatante revanche sur Andy Murray, qui l'avait battu en finale de l'US Open le mois dernier, en privant l'Ecossais d'un troisième titre consécutif à Shanghai.

Le deuxième joueur mondial s'est imposé 5-7 7-6(11) 6-3 en trois heures et 21 minutes après avoir sauvé cinq balles de match au deuxième set face à Murray, n°3 et sacré champion olympique à Londres en août dernier.

"Nole" remporte ainsi le 13e Masters 1000 de sa carrière, le premier à Shanghai où il avait été stoppé à deux reprises en demi-finale, en 2009 et 2010.

Fort d'un premier titre en Grand Chelem décroché à New York et de deux victoires marquantes sur Djokovic, aux JO en demi-finale, puis en finale du Majeur américain, Murray pouvait partir avec l'étiquette de favori dans un tournoi où il s'était imposé les deux années précédentes.

Il a d'ailleurs fait le break d'entrée pour mener 2-0 mais le Serbe a immédiatement recollé. Un nouvel échange de services a eu lieu aux cinquième et sixième jeux avant que Murray prenne l'avantage pour mener 6-5 et conclure sur son engagement.

Dans la deuxième manche, le Britannique s'est détaché au septième jeu et a servi pour le gain de la rencontre à 5-4. Mais Djokovic a refusé de lâcher prise.

Il a écarté une première balle de match d'un retour le long de la ligne avant de voir deux points plus tard la balle de Murray finir dans le filet, ouvrant la voie à un tie break.

Entre les deux joueurs de 25 ans -sept jours les séparent, Murray étant l'aîné- s'est alors engagé un bras de fer au cours duquel le Serbe a écarté quatre nouvelles balles de match alors que l'Ecossais sauvait trois balles de sets, avant de craquer sur la quatrième d'un formidable coup droit de son adversaire qui le prit à contre-pied.

LA PLACE DE NUMÉRO UN EN VUE

Le match durait alors depuis deux heures 36 minutes et Andy Murray y avait sans doute laissé trop d'énergie pour poursuivre la lutte.

Dans la manche décisive, le joueur désormais entraîné par Ivan Lendl a tenu jusqu'à trois partout, avant de perdre trois jeux de rang, dont deux sur son engagement. Il a finalement cédé le match, expédiant l'ultime balle hors des limites du court.

Novak Djokovic vient ainsi de remporter deux titres en deux semaines après celui conquis à Pékin dimanche dernier et peut rêver de reprendre à Roger Federer la place de numéro un mondial qu'il occupait en début d'année et que lui a ravie le Suisse en juillet après sa victoire à Wimbledon.

La semaine prochaine, Federer est engagé à Bâle, avant de disputer le Masters 1000 de Paris-Bercy et le Masters de Londres, trois épreuves dont il est tenant du titre et où il aura fort à faire.

Djokovic n'avait, lui, pas dépassé les quarts de finale au POPB, déclarant forfait avant d'affronter le Français Jo-Wilfried Tsonga. A Londres, il n'avait pas franchi le seuil des matches de poules d'une épreuve qui réunit en fin de saison les huit meilleurs mondiaux sur l'année civile.

Que du bonus donc pour le Serbe en cette fin d'une année qu'il avait ouverte par une victoire dans la première levée du Grand Chelem, en Australie.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant