Tennis: premier titre pour Kerber aux dépens de Bartoli à Paris

le
0
L'ALLEMANDE ANGELIQUE KERBER REMPORTE L'OPEN GDF SUEZ DE PARIS
L'ALLEMANDE ANGELIQUE KERBER REMPORTE L'OPEN GDF SUEZ DE PARIS

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - L'Allemande Angelique Kerber a remporté dimanche le premier titre de sa jeune carrière en s'imposant en finale de la 20e édition de l'Open GDF Suez de Paris face à la Française Marion Bartoli, septième mondiale, qui a terminé la rencontre en larmes.

Malgré les crampes, Kerber s'est imposée 7-6 5-7 6-3 en deux heures et 39 minutes sur sa cinquième balle de match.

"C'est incroyable. C'est mon premier titre, je ne sais pas quoi dire. Ça a été un match difficile, je me suis battue sur tous les points. C'est une semaine fantastique", a dit l'Allemande, également victorieuse cette semaine, en quart de finale, de la troisième joueuse du monde, la Russe Maria Sharapova.

Du début à la fin de la rencontre, Marion Bartoli a été malmenée par son adversaire, âgée de 24 ans, et n'a dû qu'à son courage de retarder l'échéance d'une défaite qui a rapidement semblé inéluctable.

La Française a perdu son service dès le cinquième jeu et, si elle est parvenue à revenir au score et à aller chercher le tie-break, Angelique Kerber s'est montrée supérieure pour l'emporter sept points à trois.

Dans la deuxième manche, Bartoli, 27 ans et qui était en quête d'un huitième titre sur le circuit professionnel, est à nouveau apparue dominée, l'Allemande se détachant 3-0 et obtenant même trois balles de 4-0 sauvées par Bartoli.

"EFFORT ÉNORME"

Angelique Kerber a ensuite servi pour le match à 5-3 avant de laisser la numéro un française revenir dans le match et aligner quatre jeux consécutifs pour s'adjuger la deuxième manche et conserver espoir.

Mais Kerber ne s'est pas laissé impressionner et s'est rapidement détachée 4-0 dans le set décisif. Elle a ensuite cédé son engagement et vu Bartoli revenir à 5-3.

Mais malgré un physique largement entamé, l'Allemande a fini par l'emporter au terme d'un match éprouvant tant physiquement que moralement, comme l'a confirmé Marion Bartoli.

"L'effort produit était énorme des deux côtés. Ça va être dur de récupérer de cette semaine, et physiquement, et mentalement mais cette semaine je ne suis pas prête de l'oublier", a dit Bartoli qui a eu le bonheur de disputer sa finale devant son idole de jeunesse, Monica Seles, présente dans les tribunes.

"Jouer sous les yeux de celle qui m'a inspirée, c'était beaucoup d'émotion."

La Française a reconnu avoir du mal à analyser ce match à chaud, tant il y a eu de rebondissement mais elle a quitté le stade Pierre-de-Coubertin avec des informations quant à la suite de sa saison.

"Je repars avec beaucoup de certitudes sur la façon dont je dois jouer mais aussi affaiblie par la fatigue. Je vais voir si je peux enchaîner avec le tournoi de Doha la semaine prochaine. Il faut que je fasse le bon choix", a-t-elle conclu.

Edité par Gregory Schwartz

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant