Tennis: Novak Djokovic reste le patron à Miami

le
0
NOVAK DJOKOVIC EN PATRON À MIAMI
NOVAK DJOKOVIC EN PATRON À MIAMI

MIAMI (Reuters) - Le Serbe Novak Djokovic a conservé son titre au Masters 1000 de Miami dimanche, grâce à sa victoire face à Andy Murray en deux manches (6-1 7-6) et un peu plus de deux heures.

Déjà sacré en 2007 et en 2011 en Floride, le numéro un mondial prend ainsi sa revanche sur l'Ecossais, qui l'avait privé du titre en 2009, et ajoute à 24 ans un 30e trophée à son palmarès.

"Je crois que j'ai joué un grand match, du début à la fin", s'est félicité Novak Djokovic, qui n'a cédé aucun set tout au long de son séjour à Miami, juste après sa victoire.

Après un premier set empoché sans difficulté, le scénario s'est pourtant compliqué lors de la deuxième manche, qui s'est décidée au tie-break.

"Avec un joueur d'une telle qualité, on ne peut jamais être sûr de rien (...). Il revient toujours dans la partie, même quand vous avez l'impression de la contrôler. Je suis donc très content d'avoir bouclé le match en deux sets", a-t-il commenté.

La partie aurait pu prendre une tout autre tournure dans la première manche, si Andy Murray n'avait pas réalisé deux fautes directes sur son revers alors que le quatrième jeu lui paraissait acquis.

L'Ecossais s'est ressaisi dans la foulée, jusqu'à obtenir une balle de break sur le service de Novak Djokovic, qui a choisi le bon moment pour passer à la vitesse supérieure. Le revers d'Andy Murray l'a une nouvelle fois trahi dans le jeu suivant.

La deuxième manche a certes été plus serrée, mais Andy Murray a dû nettement plus batailler pour remporter ses jeux de service face à un adversaire en pleine confiance.

A l'issue du tie-break, remporté sur le score de 7-4, Novak Djokovic a soulevé son deuxième trophée de l'année, après sa victoire à l'Open d'Australie en janvier.

Simon Carraud pour le service français, édité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant