Tennis : Nadal propose de rendre publics ses contrôles antidopage

le
0
Tennis : Nadal propose de rendre publics ses contrôles antidopage
Tennis : Nadal propose de rendre publics ses contrôles antidopage

Le duel à distance Rafael Nadal et Roselyne Bachelot connaît chaque jour des rebondissements. Alors qu'on apprenait hier le dépôt d'une requête en diffamation contre l'ancienne ministre des Sports, le journal L'Equipe révèle aujourd'hui le contenu d'une lettre adressée par le Majorquin à la Fédération internationale de tennis (ITF).

« J’ai été récemment accusé publiquement par une ancienne ministre des sports d’un pays très important comme la France d’être dopé et d’avoir été couvert par les autorités», introduit le tennisman, de retour au premier plan suite à ses victoires à Monte-Carlo et Barcelone.

Le numéro 5 mondial demande au président de l'ITF, David Haggerty, « transparence et honnêteté » concernant la lutte antidopage et la publication de tous les contrôles. «S’il vous plaît, rendez public mon passeport biologique, tous mes contrôles antidopage», poursuit Rafael Nadal, neuf fois vainqueur de Roland-Garros.

L'ITF a confirmé mardi à l'AFP avoir reçu le courrier de Nadal, précisant que le joueur dispose de ses données antidopage et a donc toute latitude pour les publier lui-même. «La véracité d'une telle publication ferait l'objet de vérification de la part de l'ITF"» a écrit la Fédération dans son communiqué, en blanchissant une nouvelle fois Rafael Nadal des soupçons portés sur lui, comme elle l'avait déjà fait mi-mars.

«L'ITF peut confirmer que M. Nadal n'a jamais été contrôlé positif à aucun contrôle mené dans le cadre du Programme antidopage dans le tennis (TADP) et qu'il n'a à aucun moment été suspendu pour une infraction au code antidopage.»

Dans son courrier à l'ITF, le joueur espagnol a répété avoir fait l'objet d'accusations «inacceptables et injustes» de la part de l'ancienne ministre française des Sports. Roselyne Bachelot avait accusé Nadal, sur le plateau de la chaîne D8, en mars dernier, d'avoir évité un contrôle antidopage en simulant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant