Tennis: Murray, jamais deux sans trois balles de matches gâchées

le
0

PARIS (Reuters) - Face à un anonyme du circuit, le Polonais Jerzy Janowicz, Andy Murray a fait preuve jeudi d'une fébrilité déconcertante jusqu'à laisser filer une balle de match avant de s'incliner en huitième de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy.

C'est la troisième fois de suite que l'Ecossais, troisième dans la hiérarchie mondiale, perd dans un tournoi après être passé si près de la victoire.

Il lui reste donc quelques jours avant le Masters de Londres qui réunira la semaine prochaine les meilleurs joueurs de la planète, pour méditer sur ces échecs répétés, face à Milos Raonic à Tokyo, Novak Djokovic à Shanghai. Et désormais à Paris.

"Je ne sais pas exactement comment l'expliquer", a dit Andy Murray, quasiment sans décoller les yeux du sol, lors d'une conférence de presse après sa défaite surprise.

A 5-4 dans la deuxième manche, il avait au bout de la raquette le point qui aurait pu lui permettre d'abréger les échanges.

Mais il a envoyé dans le filet un coup droit facile et relancé Janowicz, qui s'est imposé 5-7 7-6 6-2.

"Je dois m'assurer que ça ne se reproduira plus et que ça ne se reproduira pas à l'O2 Arena (où aura lieu le Masters)", a dit Andy Murray.

"Je dois faire en sorte d'être plus tranchant quand je me trouve dans le même genre de position que ces dernières semaine", a-t-il insisté.

Il y a urgence. A partir de lundi, il trouvera sur sa route des joueurs du calibre de Novak Djokovic ou Roger Federer qui profiteront, à n'en pas douter, du moindre faux pas de l'Ecossais.

"Je dois assurément mieux jouer que cette semaine si je veux gagner quelques matches là-bas", a-t-il conclu.

Simon Carraud, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant